Célébration du 43ème anniversaire de la Révolution Islamique d’Iran : Des progrès remarquables enregistrés par l’Iran et les relations de coopération avec le Niger mis en exergue

Société

A l’occasion de la célébration du 43ème anniversaire de la Révolution Islamique d’Iran, l’ambassade d’Iran au Niger a organisé le vendredi 11 févier dernier, une réception à Niamey. Cette cérémonie a regroupé autour du Chef de la Mission de l’ambassade de la République Islamique d’Iran au Niger, SE Mehdi Kardoust, des membres du Gouvernement, des chef des missions diplomatiques, postes consulaires et représentants des organisations internationales accréditées au Niger, des députés nationaux, des chefs coutumiers et religieux ainsi que le personnel de l’ambassade. A cette occasion, le diplomate Iranien a rappelé les progrès politiques, économiques, scientifiques et diplomatiques enregistrés par la République Islamique d’Iran de 1979 à nos jours et surtout les bonnes relations qu’entretient ce pays avec la République du Niger.

Selon le Chef de Mission de l’ambassade de la République Islamique d’Iran, SE Mehdi Kardoust, la Révolution Islamique a amené son pays à s’engager sur la voie d’un sérieux progrès industriel et scientifique, et à franchir des étapes fondamentales vers une véritable indépendance. «Les Progrès scientifiques et économiques, les progrès dans l’enseignement supérieur et l’augmentation du nombre d’étudiants et d’Universités par rapport aux années précédentes ne sont fondamentalement pas comparables. Si le progrès matériel et le statut international de la République Islamique d’Iran s’ajoutent, il est clair que la

Révolution Islamique a été en mesure de créer une transformation matérielle et spirituelle fondamentale en Iran et dans le monde», a-t-il expliqué.

Au cours des deux dernières années, «nous avons pu couvrir 30 millions de personnes à l’assurance santé. Aujourd’hui, nous avons six millions d’étudiants dans les universités. Dans le domaine de la science et de la technologie, nous sommes classés parmi les 10 meilleures nations au monde», a rappelé le Chef de Mission de l’ambassade de la République Islamique qui prend pour exemples le domaine des connaissances modernes sur les cellules souches et la biotechnologie, les industries stratégiques où l’Iran est parmi les cinq meilleures nations au monde.

D’après le diplomate Iranien, l’Iran est un pays doté d’une très grande capacité de ressources humaines. Cette capacité augmente la capacité de la diplomatie scientifique du pays qui compte 27 Universités. «Nous avons 2% de la production scientifique mondiale, nous bénéficions d’une croissance scientifique supérieure (parmi les quatre premiers pays dans le monde); nous sommes classés parmi les 18 pays qui occupent les premiers rangs mondiaux sur le plan de la production scientifique selon le Web of Science & Scops; nous sommes classés parmi les 10 meilleures nations aux Olympiades en Physique, Chimie, Mathématiques, Biologie et même en Informatique. Tout cela démontre les grandes capacités du pays», a-t-il expliqué.

SE Mehdi Kardoust a dit que le treizième gouvernement de la République Islamique d’Iran avance en recherchant une approche équilibrée de la politique étrangère, une diplomatie dynamique et une interaction intelligente avec le pouvoir. Le Chef de Mission de l’ambassade de la République Islamique d’Iran, a affirmé que la Révolution Islamique d’Iran de 1979 a créé un nouveau changement dans la politique étrangère de l’Iran. Inspirés par les enseignements islamiques, les politiciens iraniens ont donné la priorité aux relations avec les pays du tiers monde, y compris les pays africains.

Le diplomate Iranien a indiqué que les relations entre la République Islamique d’Iran et le Niger ont toujours été bonnes. «Mais comme l’a annoncé l’Ayatollah Seyed Ibrahim Raissi, Président de la République Islamique d’Iran, lors de sa rencontre avec S.E Seini Oumarou, président de l’Assemblée Nationale du Niger, participant à son investiture en Septembre 2021, le niveau actuel des relations entre les deux pays n’est pas acceptable», a-t-il souligné. «Nous devons donc essayé de concevoir et de mettre en œuvre toutes les capacités des deux pays pour étendre les relations avec l’aide des responsables des deux pays et avec un minutieux programme et un mécanisme opérationnel», a précisé SE Mehdi Kardoust. Le diplomate iranien d’ajouter que dans l’intérêt commun des nations, l’Iran, vise le développement global des relations avec les pays africains et particulièrement avec la République du Niger.

 Mamane Abdoulaye(onep)