Cérémonie de décoration au ministère des Affaires Etrangères :: La Cheffe de mission de l’OIM au Niger élevée au grade de chevalier dans l’ordre de mérite du Niger

Société

En fin de mission au Niger, la Cheffe de mission de l’OIM, Mme Barbara Riks a été hier soir élevé au grade de chevalier dans l’ordre de mérite du Niger. C’est le ministre délègue auprès du ministre d’État, ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Youssouf Mohamed Elmouctar qui a procédé à la remise de cette distinction en présence des membres du gouvernement, des ambassadeurs et des représentants des organisations internationales au Niger.  

 A cette occasion, le ministre délègué auprès du ministre d’État, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération a rappelé les efforts de cheffe de la mission de l’OIM visant à aider les migrants et les populations déplacées les plus vulnérables ainsi que les communautés d’accueil depuis sa prise de fonction en juillet 2019 au Niger. « Pendant votre séjour, sous votre impulsion, votre institution a aussi joué un rôle de premier plan dans le renforcement des capacités de I’OIM Niger, qui s’est traduit notamment par le quintuplement du budget annuel de 68 millions de dollars depuis 2019 ainsi que l’augmentation du nombre d’employés d’environ 500 en 2019, à 718 actellement, dont 88% sont des nigériens. En plus du bureau principal de Niamey, I’OIM dispose désormais de huit sous-bureaux ans les régions, dont sept centres de transit pour les migrants boqués et vulnérables, principalement dans la région d’Agadez », a-t-il souligné.

Par ailleurs, il a expliqué que dans le cadre de l’accompagnement des actions du gouvernement dans la gestion des flux migratoires, l’OIM a travaillé en étroite collaboration avec divers ministères et agences gouvernementales, le Système des Nations Unies et d’autres partenaires, pour obtenir d’excellents résultats dans les domaines de la gouvernance des migrations, de la mobilité, du renforcement de la résilience dans les régions affectées par le Conflit et la migration.   « Grâce à  votre   détermination, l’OIM a contribué à la réalisation du Centre multifonctionnel «Yaware», qui joue un rôle clé dans la prévention des risques et des désastres, avec une capacité de 5 400 personnes par an, après avoir déjà, en 2019, soutenu la création du premier Centre pour les victimes de traite à Zinder, dans le cadre duquel elle a élaboré conjointement avec l’UNICEF des procédures opérationnelles standard pour la prise en charge des enfants migrants non accompagnés », a indiqué le ministre délègué auprès du ministre d’État, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération.

Pour sa part, la Cheffe de mission de l’OIM au Niger Mme Barbara Riks s’est réjouie d’accepter au nom de toute l’équipe de l’OIM Niger, et l’ensemble des 736 membres du personnel à travers le Niger cette marque de distinction. « Je peux témoigner de l’amour incroyable et de la fierté que les Nigériens ont pour leur pays et leur culture. J’ai eu la chance de voyager dans tous les coins du pays, des zones urbaines de Niamey aux villages les plus reculés du désert. Partout où j’ai été, j’ai rencontré des nigériens passionnés par la contribution au développement de leurs communautés », a-t-elle dit. « Au cours des trois dernières années en tant que cheffe de la mission de l’OIM au Niger, mon équipe et moi avons travaillé sans relâche pour apporter notre contribution aux efforts du gouvernement dans la gestion des défis migratoires », a souligné Mme Barbara Riks.

Par Yacine Hassane (onep)