Cérémonie de distinction du Représentant Résident sortant du FMI : M. Mehmet Zahid Cangul élevé au grade de Commandeur de l’ordre du Mérite du Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre des Finances, M. Ahmat Jidoud, a présidé hier 12 juillet 2021 au Ministère des Finances, la cérémonie de remise de distinction au Représentant Résident sortant du Fonds Monétaire International au Niger, M. Mehmet Zahid Cangul. Au cours de cette cérémonie qui s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, des ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques au Niger ainsi que des invités de marque, M. Mehmet Zahid Cangul a été fait Commandeur de l’ordre du Mérite de la République du Niger.

Dans l’allocution prononcée à cette occasion, le ministre des Finances Ahmat Jidoud a affirmé qu’il s’agissait pour le gouvernement, à travers cette distinction, d’honorer les actions méritoires, la voie que le représentant sortant a montrée à tous mais aussi l’exemplarité des relations que M. Mehmet Zahid Cangul a contribué à consolider entre le Niger et le Fonds Monétaire International. Après avoir fait le rappel du parcours de cette illustre personnalité, le ministre des Finances a souligné l’importance de l’expérience multiforme qu’a apportée M. Mehmet Zahid Cangul au Niger dans la mise en œuvre du Programme Economique et Financier (2017-2020), conclu avec le FMI. «Je puis le dire, sans hésitation, que vous aviez tenu parole et rempli vos engagement», s’est félicité le ministre des Finances.

Selon le ministre Jidoud, le gouvernement a, après l’adoption par le Conseil d’Administration des conclusions de la 6ème Revue en octobre 2020, achevé la mise en œuvre du Programme 2017-2020 et un nouveau Programme pour la période 2021-2024 est en cours de finalisation. «A ce jour, les réformes des finances publiques entreprises par le gouvernement, notamment celles visant la modernisation des règles fiscales et de la chaîne budgétaire ainsi que la rationalisation des dépenses, la conduite d’une politique d’endettement prudente et l’existence d’un cadre solide de politique économique, matérialisé par le PDES-2017-2021, ont permis d’infléchir la tendance et à s’assurer une trajectoire positive à nos finances publiques et à l’économie nationale, malgré le contexte lié à la pandémie de la COVID-19», a précisé M. Ahmat Jidoud.

«Votre mission au Niger est certes arrivée à son terme, mais je reste convaincu que votre amour pour le Niger ne fera que s’agrandir et que vous resterez pour toujours un ambassadeur pour notre pays», a déclaré le ministre des Finances avant de procéder à la remise de la médaille à M. Mehmet Zahid Cangul.

Peu après avoir reçu sa distinction, le Représentant Résident sortant du FMI au Niger s’est dit comblé par les mots du ministre des Finances ainsi que par cette marque de reconnaissance au terme de son séjour de trois ans au Niger. Il a aussi exprimé sa gratitude aux plus hautes autorités du Niger. «Même si la route du développement est encore longue, je quitte le Niger satisfait de ce que nous avons pu accomplir ensemble», a dit M. Mehmet Zahid Cangul. Ces accomplissements sont entre autres le renforcement de la mobilisation des recettes intérieures, la mise en place du budget programme malgré un accouchement quelque peu difficile, le compte unique qui devient de plus en plus une réalité, l’environnement des affaires qui s’améliore grâce à un engagement au sommet de l’Etat, et enfin l’engagement du gouvernement à relever le défi démographique, à accroitre la contribution de la femme à la production nationale et surtout l’accent mis par les nouvelles autorités dans l’éducation des jeunes filles.

«En dépit des contraintes de capacités et des chocs sécuritaires et climatiques, la vision tracée par les nouvelles autorités nigériennes et leur détermination à mettre en œuvre les réformes placent le pays sur la bonne voie du développement économique et social», a ajouté le Représentant Résident sortant du FMI. Rappelons que le FMI est une organisation regroupant 189 pays et dont le but est de promouvoir la coopération monétaire mondiale, de garantir la stabilité financière, de faciliter le commerce international, de promouvoir un taux d’emploi et une croissance économique durables et de réduire la pauvreté.

Mahamadou Diallo(onep)