Cérémonie de lancement officiel des activités du restaurant ‘‘Karasu’’ : Les spécialités culinaires nigériennes à l’honneur

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le samedi 17 juillet dernier, le tout nouveau restaurant touristique a ouvert ses portes. Situé au centre-ville (en face du Stade Général Seyni Kountché) de Niamey, ‘‘Karasu’’, un mot Kanuri, qui signifie ‘‘l’Oseille’’ en français, ‘‘Yakuwa’’ en Haoussa et ‘‘Djissima’’ en Zarma ambitionne de servir divers mets 100% nigériens, dans un cadre touristique, tout aussi authentiquement nigérien. C’est le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, M. Mohamed Hamid qui a procédé à son inauguration, en présence notamment, de la promotrice dudit restaurant, Hadjia Halima Mamane, des députés nationaux, des membres du gouvernement ainsi que de plusieurs autres invités.

Ce restaurant, qui emploie en plein temps 23 agents revalorise l’art culinaire national et le tourisme et peut accueillir 307 clients, dans un cadre embelli d’objets d’art et de décoration typiquement nigériens.

Le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Hamid, s’est réjoui de prendre part à l’inauguration de ce ‘‘fleuron de l’économie culinaire national’’. «Nous tenons à remercier et à encourager Hadjia Halima Mamane, initiatrice et promotrice de ce joyau important pour la gastronomie, la culture et le tourisme nigériens», a déclaré M. Hamid. Il a ajouté que cette initiative cadre avec les ambitions des plus hautes autorités nigériennes, rappelant que, dans sa Déclaration de la Politique Générale, le premier ministre, Ouhoumoudou Mahamadou réserve une place de choix aux secteurs culturel et touristique de notre pays. «Le restaurant touristique ‘‘Karasu’’ contribuera sans nul doute à la promotion de la gastronomie nigérienne», a estimé le ministre en  charge de la Culture.

Auparavant, la promotrice Hadjia Halima Mamane, avait pris la parole pour présenter son restaurant ainsi que ses objectifs. «La branche de la gastronomie nigérienne est très peu représentée dans la carte des restaurants internationaux. Et donc très peu connue. La présence des responsables du ministère de tutelle de notre activité, témoigne de la volonté de nos autorités de combler cette lacune», a-t-elle estimé. Parlant de son projet, Hadjia Halima a indiqué que cela fait 20 ans qu’elle a nourri l’ambition d’ouvrir un restaurant spécifiquement dédié à la gastronomie nigérienne. «J’ai d’abord crée mon premier restaurant à Bruxelles en 2001 avant de revenir à Niamey pour créer, en 2005, le restaurant ‘‘La Fluviale’’. C’est donc la somme des expériences acquises, pendant des longues années, qui s’est concrétisée aujourd’hui, par le lancement officiel de ‘‘Karasu’’», a expliqué la promotrice.

Elle a ensuite indiqué que le restaurant ‘‘Le Karasu’’ s’adresse à toutes les personnes résidentes ou de passage à Niamey, intéressées par un service de qualité dans un cadre agréable. «Le restaurant ‘‘Karasu’’ est un restaurant qui propose des spécialités culinaires des huit régions nigériennes et d’ailleurs. Notre espace est aménagé de façon à symboliser la diversité culturelle et sociolinguistique du Niger. Par ailleurs, le restaurant propose aussi un service traiteur», a-t-elle précisé. Halima ambitionne, selon elle, d’élargir encore plus ‘’Karasu’’ afin d’atteindre les trois principaux objectifs qu’elle vise à savoir la valorisation et la promotion de l’art culinaire nigérien ; la création de l’emploi pour la jeunesse et la participation au développement économique du pays. Halima Mamane a enfin rendu hommage ‘‘aux mamans’’, qui ont jalousement gardé les secrets de cet art culinaire et de nombreuses recettes locales, pour ensuite les transmettre aux jeunes générations.

Mahamadou Diallo(onep)