«C’est un grand honneur fait à nous par le chef de Canton de Dioundiou», déclare Yazi Dogo

Culture
Spread the love

Sharing is caring!

Né à Dogondoutchi dans le village de Maizari, l’homme de culture Yazi Dogo âgé aujourd’hui de plus de quatre-vingt (80) ans, est marié à une femme et père de cinq (5) enfants dont quatre (4) garçons, une (1) fille et huit (8) petits enfants. Enseignant de formation, il a passé toute sa vie durant (plus de 40 ans) au service de son pays par le biais de la culture, notamment le théâtre populaire et le cinéma. Autodidacte qu’il est  tout comme les autres membres de sa troupe, il s’est forgé un nom en devenant un grand artiste de renommée internationale.

Yazi Dogo continue d’exercer son métier d’artiste qu’il a appris sur le tas; mais il affirme avoir une grande ambition : celle de créer une école de théâtre populaire dans la seule et unique perspective laissr une relève. Récemment, le Chef de Canton de Dioundiou les a nommés, lui Yazi Dogo comme ‘’Sarkin Al A’dou’’ ou chef de la tradition, Nourou Ouallam ‘’Sarkin Tabastaka’ ou chef de la parenté à plaisanterie ainsi que Djinguiri Lompo comme ‘’Sarkin zamanlahiya’’ ou ambassadeur de la paix à la cour de Dioundiou pour leurs efforts et leur contribution à la promotion de la culture nigérienne.

Pour Yazi Dogo, c’est là une grande initiative prise par le Chef de Canton de Dioundiou, un grand honneur. C’est, ajoute-t-il une grande marque de confiance que l’honorable Mahamadou Bachir Harouna Hambali a placée en eux en leur attribuant Ces titres à la Cour de Canton de Dioundiou. D’ailleurs, l’artiste dit ne pas avoir de mots pour apprécier cette promotion fulgurante que le Chef de Canton de Dioundiou vient de leur faire. «Je lui dis tout simplement grand merci», a-t-il confié avant d’ajouter que la cérémonie dite de leur intronisation se fera Incha Allah dans le Palais Royal de Dioundiou dans les semaines à venir.

 Zeinabou Gaoh(onep)