Clôture de l’atelier régional de formation des Points Focaux des Organismes de Bassins : Les organisateurs se réjouissent de la réussite des travaux

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les travaux de l’atelier régional de formation des Points Focaux des Organismes de Bassins de la sous-région organisé par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) ont pris fin à Niamey. Durant trois (3) jours, du 5 au 7 octobre 2021, les participants, essentiellement composés des Points Focaux des Organismes de Bassins de la sous-région, ont planché sur la collecte des données et le renseignement du système de Suivi-évaluation de l’eau et de l’assainissement en Afrique de l’ouest (WASSMO).

Au cours de cet atelier, il s’est agi de renforcer les capacités des participants sur la collecte et le renseignement de la plateforme WASSMO en vue du lancement de la 2ème campagne de collecte des données.

Lors de la clôture des travaux, le coordonnateur régional du projet PREE, M. Ludovic Papsoba, a apprécié le travail acharné qui a été abattu par les participants. « Après trois jours de travail acharné sur ce renforcement de capacité, nous constatons que le processus n’est qu’à son début. Il va falloir encore essayer de renforcer les capacités en organisant des types d’atelier du genre. Je puis vous assurer que l’UICN reste disponible pour accompagner ces processus dans les années à venir. Et nous allons mettre cette activité en priorité pour la deuxième phase du PREE. Je vous exhorte à faire toutes les planifications nécessaires et nous les faire parvenir à temps pour que nous puissions les insérer dans le cadre de la phase 2 du PREE ».

Le représentant de la représentante résidente de la CEDEAO au Niger, M. Bougounou K. Djeri Alassani, a précisé que les données et informations évoquées lors de cet atelier sont transmises par les Etats membres de la CEDEAO. Ainsi, la Commission de la CEDEAO a bénéficié d’un appui de la Facilité Africaine de l’Eau (FAE) pour la mise en place de l’Observatoire Régional de l’eau. Cet appui a permis de réaliser la première phase du système de suivi-évaluation de l’eau et de l’Assainissement (WASSMO) en Afrique de l’Ouest en 2020. Ce Système qui couvre les quinze (15) Etats membres de la CEDEAO et les organismes de Bassin de la région participe à la mise en œuvre de la Vision africaine de l’eau 2025, la Déclaration de Syrte sur l’agriculture et l’eau en Afrique et aussi à l’Objectif N° 6 du Développement Durable des Nations Unies (ODD) qui vise à « garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau».

Des participants à cette rencontre ont témoigné que la disponibilité de l’information est un facteur clé pour la gestion de l’eau. En ce sens, M. Nassirou Condetto Touré, Chef de Division Développement Rural à l’OMVG, a précisé que cet atelier organisé à Niamey est un cadre de formation par excellence pour les points focaux des urbains de bassin et à la plateforme wassmo. « Ce qu’on peut retenir principalement, c’est qu’on a formé les points focaux des organes de bassin à la plateforme WASSMO. On a suivi en ligne à travers un consultant qui a formé tous les points focaux des organes de bassin à la plateforme sur comment renseigner à travers tous les indicateurs énumérés. Ainsi, la formation permettra de renseigner toutes les informations liées à l’environnement, à la socio économie, etc. Et tous ces facteurs peuvent permettre d’aider directement les populations surtout au niveau des inondations, etc.», a témoigné M. Nassirou Condetto Touré.

Abdou-Aziz Ibrahim(onep)  et Maman K. Abdou ssalam (ASCN