Coopération bilatérale : La Chine offre à l’OPVN une cinquantaine de véhicules flambants neufs estimés à 2,7 milliards de francs CFA

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

L’Office des produits vivriers du Niger (OPVN) vient de bénéficier d’un important don de la Chine estimé en numéraire à 2,7 milliards de francs CFA. Pendant la cérémonie de réception officielle, le ministre du commerce, M. Alkache Alhada, a reçu des mains de l’ambassadeur de Chine au Niger, SE JIANG Feng, les clés des véhicules offerts pour atténuer les difficultés de transport des vivres par l’OPVN sur l’ensemble du territoire national. A travers ce geste amical salué par la tutelle de l’OPVN, la Chine exprime son attachement à soutenir le Niger et son peuple pour un renforcement accru de la sécurité alimentaire dans le pays.

C’est sont au total 15 tracteurs, 15 semi-remorques de transport fourgon, 18 véhicules de transport fourgon, 2 SUV et 15 camionnettes que la Chine a offerts à l’Office des produits vivriers du Niger. Ce lot de matériels roulants d’une valeur estimée par les deux parties à 2,7 milliards de francs CFA, est accompagné de plusieurs pièces de rechange afin de faciliter la maintenance des engins destinés à parcourir le pays, y compris les zones isolées et difficiles d’accès.

A la cérémonie de réception, le ministre du Commerce, M. Alkache Alhada, a indiqué que le don chinois intervient dans un contexte d’amenuisement des ressources agricoles liées à une campagne agricole déficitaire dans plusieurs régions du Niger. Dans ce contexte, a-t-il noté, ce geste amical permet non seulement de garantir les stocks de sécurité alimentaire du pays, des stocks qui sont stratégiques, mais aussi d’approvisionner les populations les plus vulnérables en produits vivriers partout où le besoin se fera sentir. Le ministre Alkache a également rappelé que l’Office des produits vivriers  du Nigervest un maillon important dans le cadre de la sécurisation alimentaire et qu’il joue ce rôle depuis plusieurs années. «L’OPVN, a-t-il dit, constitue ce maillon extrêmement important qui permet d’arriver aux populations les plus touchées, parfois dans des endroits reculés». Pour lui, l’attention portée à l’OPVN par la Chine est une démonstration de l’exemplarité de la coopération entre les deux pays.

L’ambassadeur de la Chine au Niger, SE JIANG Feng, a précisé que depuis des décennies, il existe d’excellentes relations d’amitié et de coopération entre son pays et le Niger. «Le développement économique du Niger, de même que le bien-être de ses populations nous tiennent constamment à cœur», a-t-il déclaré, avant de faire la genèse des nombreuses sollicitations du Niger auxquelles la Chine a promptement répondu par l’affirmatif.

En Novembre 2021, lors de la cérémonie d’ouverture de la 8ème Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine, a déclaré l’ambassadeur de Chine au Niger, le président Xi Jinping a annoncé les fameux «Neuf Programmes» de coopération qui incluent le programme pour la réduction de la pauvreté et le développement de l’agriculture. «La Chine propose qu’il soit mis en synergie avec le Programme de Renaissance Acte III du Niger, et est disposée à identifier des opportunités de coopération dans ce domaine pour aider le Niger dans sa lutte contre l’insécurité alimentaire», a conclu SE JIANG Feng.

Le Directeur général de l’OPVN, M. Alhousseini IKTAM, s’est réjoui de la réception du don chinois qui vient ainsi de renforcer le parc automobile de l’office et permet à ses services «d’être le plus efficient possible en terme de réponse dans le temps aux sollicitations faites par le Gouvernement du Niger». Il se félicite également des pièces détachées qui accompagnent les camions 40 et 20 tonnes et qui leur donnent l’opportunité d’assurer un meilleur entretien à ces véhicules pour qu’ils puissent durer le plus longtemps possible. L’OPVN, selon le Directeur général, est un instrument de souveraineté du pays qui est chargé de la mise en place, du stockage et du transport des vivres pour les zones les

plus déficitaires en général. «L’acheminement des vivres aux populations démunies, a-t-il poursuivi, est une question d’importance cruciale».

Souleymane Yahaya(Onep)