Grand Bal de l’orchestre Tal National : Présentation du 6ème album et célébration des 25 ans de carrière d’Almeida

Culture

L’orchestre Tal Nation a promis à ses fans un grand bal et il l’a réalisé. Le samedi 3 septembre 2022, les amoureux de la musique moderne ayant effectué le déplacement du Palais du 29 juillet de Niamey ont été servis en musique  à travers des prestations en live. Les milliers de personnes qui se sont mobilisées ont simultanément assisté à ce double événement de Tal notamment, le vernissage de son 6ème album et la célébration des 25 ans de carrière du directeur artistique de ce groupe mythique de la capitale. Visiblement, ce concert est l’un des spectacles que les mélomanes attendaient avec beaucoup d’impatience.

 A19h déjà, la devanture du Palais du 29 juillet était en effervescence. C’était les dernières minutes pour les fans de retirer leurs tickets. Ceux qui connaissent l’ambiance musicale de la cité Tafaddek, peuvent aisément se donner déjà une idée de comment la fête sera grandiose, surtout que cette spécialité musicale a ses adeptes qui ne ratent jamais ce genre de rendez-vous.

La plus part des fans des orchestres sont constitués en groupement où les membres rivalisent de fidélité. Et cette rivalité a commencé au niveau des guichets de ventes de tickets où chacun des présidents du groupe voulait arracher le maximum de tickets possibles pour ses éléments. Pour ce grand bal de Tal, les différents groupements et leur président n’ont pas lésiné sur les moyens pour rendre la fête agréable.

A l’intérieur du palais, un podium somptueux et très riche en lumière a été installé. A 21h, la salle grouille de monde ! Certains sont venus en couples. Main dans la main, ils se cherchent une place juste pour voir le spectacle. Ils n’ont pas besoin de s’asseoir ! On voit défiler les ‘’beautés’’ de Niamey dans tous les sens. Ils attendent juste le passage des ‘’guests stars’’ en levée de rideaux. C’était aussi une messe pour les jeunes femmes que, l’on surnomme à Niamey ‘’les filles du circuit’’ ou les ‘‘zontorou’’ qui trainent avec les hommes d’affaires. Ceux-ci n’hésitent pas à jeter des billets de banques sur un chanteur lorsqu’il cite leur nom. Elles sont toutes endimanchées et belles ! «Avec Tal National, on ne s’assoit pas. A leur dernier concert dans cette salle nous avions vécu un concert débout. Et aujourd’hui aussi, nous allons vivre ce même plaisir surtout que ce genre d’événement nous a beaucoup manqué. Les artistes de Tal sont des pures stars» relate une jeune femme, habillée en bazin blanc.

Sous le son de la batterie, avec les baguettes magiques entre les mains de Souley les artistes du groupe Tal font leur entrée dans la salle en file indienne. Ils dansent à pas synchronisé et avancent vers le podium. Ils saluent le public en avançant encore jusqu’au bord du podium avant que les musiciens et les chanteurs, regagnent chacun son poste pour une véritable prestation sans arrêt. «Bonne année, bon anniversaire ! Bonne année, bon anniversaire !», lancent en chœur les artistes et le public.

Pendant ce temps, dans le même brouhaha, Almeida qui fête ses 25 ans de carrière fait son apparition habillé en grand boubou brodé, coiffé de mythique (dra) ce bonnet rouge qu’affectionnent les politiciens. Brandissant sa guitare en main, Almeida fait le tour de la salle ! Une façon pour lui de rendre hommage à ses fans. Ainsi, il rejoint ses amis sur scène. «C’est une fierté et un honneur pour moi de voir le peuple nigérien choisir ce 3 septembre pour honorer ma modeste personne en tant qu’artiste musicien. Ceci dénote combien vous êtes attachés à la culture nigérienne», dixit le soliste Almeida.

Almeida et sa guitare, Massaoudou dit Dj Mass et Souleymane Yaro, etc. au micro avec leur répertoire chansons enjouées, l’évident plaisir qu’ils ont de jouer ensemble, leur harmonie vocale et leur belle énergie communicative qui ont conquis les spectateurs. Ceux-là se massent devant le podium, qui pour danser qui pour applaudir les stars de la musique moderne nigérienne.

Révolutionner le Show-biz au Niger …

Décidément Almeida tente de révolutionner la musique urbaine. Ce concert organisé en deux phases a été sans nul doute minutieusement préparé. Si l’on s’en tient à la qualité des prestations, cet événement dont la première partie a été diffusé sur les ondes de la RTN, Liptako TV et plusieurs plateformes numériques, est l’un des plus grands concerts du moment.

Lors de la première phase du concert, les habitués du milieu Tal, ne se retrouvent pas totalement à cause des dispositions qui empêchent le contact direct entre mélomanes et artistes. Mais le jeu en vaut la chandelle, car c’est dans cette première partie que le tour a été joué. Tous les morceaux de ce 6ème album ont été chantés. En ce moment, le public était époustouflé. Les spectateurs n’ont le choix que de regarder et écouter religieusement leurs stars qui occupent le splendide podium à leur guise. 

Instants de communion  entre le Tal national et ses fans

Après avoir chanté tous les morceaux du répertoire du groupe Tal National y compris ceux des anciens albums en version résumée et en soubresaut sur une seule bande synchronisée de 8 minutes, les artistes ont pris une petite pause pour respirer et changer leur vêtement. Quelques minutes après ils sont revenus sur scène. Cette fois-ci, en tenue de soirée, costume bleu, chemise, pour procéder à la coupure du gâteau d’anniversaire et la remise d’un trophée de la part du groupe Tal au maestro.

L’homme a mis sa guitare de côté pour savourer et profiter sérieusement de sa fête sous ‘’des pluies de billets craquants’’. Pendant cette phase où les directs sont coupés, la fête a pris une autre tournure. Les dispositifs de barrière ont été enlevés, les fans ont un accès direct aux artistes. C’est le moment tant entendu pour ces grands ‘’faroteurs’’. L’on s’imagine à la cité Tafadek.

A noter que pour ce grand bal, des artistes très connus ont accompagné l’orchestre Tal National, notamment le jeune Moussa Yaro, le célèbre humoriste ivoirien Adama Dahico, la chorale universitaire, etc.

 Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)