Journée d’échange sur le processus de la révision de la Contribution Déterminée au niveau National (CDN) : Pour une meilleure connaissance du document de la CDN révisée

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le comité national chargé de la révision et du renforcement de la Contribution Déterminée au niveau National (CDN), a organisé, mercredi dernier à Niamey, une journée d’échange avec l’ensemble des représentants des ministères sectoriels ; des organisations de la société civile ; des institutions de recherche et de formation, du secteur privé et des structures de médias sur le processus de la révision de la CDN. L’objectif visé à travers cette journée d’échange financée par le programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Niger est la connaissance et la vulgarisation de la CDN révisée à l’échelle nationale. C’est la ministre de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification, Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa qui a présidé l’ouverture des travaux, en présence d’un représentant du PNUD au Niger.

La Contribution Déterminée au niveau National (CDN) a été  adoptée par le gouvernement lors du Conseil des Ministres du 02 décembre 2021. En effet, le document de CDN révisé a été par la suite soumis au secrétariat de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques. En ouvrant les travaux de cette journée d’échange, la ministre de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification a précisé que  la formulation de la CDN révisée, a nécessité le développement de plusieurs études thématiques et l’implication des principaux acteurs relevant des secteurs AFAT ( Agriculture, Foresterie et d’autres utilisations des Terres) et Energie, des Organisations de la Société Civile, des institutions de recherche et de formation, du secteur privé, pour ne citer que ceux-là. C’est pour dire que la révision de la CDN a été participative et inclusive, comme le témoigne les ateliers d’information et de sensibilisation des acteurs du niveau déconcentré et de consultation des décideurs, organisés lors du processus. Cet exercice, a souligné la ministre de l’Environnement, a permis d’informer ces acteurs sur la CDN et le processus de sa révision, en vue de susciter leur adhésion et prendre en compte leurs contributions.

A l’instar de la révision, la mise en œuvre de la CDN se doit d’être également menée dans le même élan.  C’est dans ce sens que des ateliers de sensibilisation des acteurs régionaux et d’alignement du secteur privé aux nouveaux objectifs de la CDN ont été tenus dans les huit régions du pays. Ces ateliers, a dit la ministre Garama Saratou Rabiou Inoussa, ont permis non seulement d’identifier les facteurs favorables et les éventuels obstacles à la mise en œuvre de la CDN dans chaque région mais également d’aboutir à des recommandations pour l’alignement du secteur privé en faveur du climat. La ministre de l’Environnement devait par la suite indiquer qu’elle compte sur l’ensemble des acteurs du processus de la CDN révisée pour encourager la politique volontariste du Gouvernement, de plus en plus affirmée en faveur des enjeux environnementaux en général et des questions climat en particulier. Par ailleurs, il faut préciser que le rehaussement de l’ambition du Niger pour atténuer les incidences des changements climatiques ne peut se réaliser qu’avec le concours de tous. ‘’ Votre présence témoigne de notre convergence de vue sur les enjeux du changement climatique et marque également votre totale adhésion et entière disponibilité à accompagner les efforts du pays dans ce sens. Les efforts de notre pays sont consignés dans sa CDN révisée à travers laquelle il ambitionne de contribuer à la réduction des émissions globales des Gaz à Effet de Serre tout en poursuivant son développement socioéconomique sobre en carbone et résilient aux effets néfastes des changements climatiques. Cet engagement inédit des parties prenantes à l’Accord de Paris vise à limiter la hausse de la température mondiale en dessous de 2 °C voire même 1, 5 °C’’, a expliqué la ministre de l’Environnement

Après l’ouverture de cette journée d’échange, les participants ont suivi avec intérêt trois communications en l’occurrence le rappel du processus de révision de la CDN ; la présentation de la CDN révisée et les perspectives de mise en œuvre de la CDN au niveau déconcentré : Atouts et Contraintes. Un exercice de groupe pour énumérer les atouts ; les contraintes et les pistes de solutions pour la mise en œuvre de la CDN a sanctionné cette journée d’échange.

Par Hassane Daouda(onep)