Journée mondiale de sensibilisation à l’albinisme : Lever les préjugés pour une société plus inclusive

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Niger a célébré le dimanche 13 juin 2021, la 7ème édition de la journée mondiale de sensibilisation. A la veille de cette célébration, le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales, Dr Idi Illiassou Mainassara a livré un message dans lequel il a rappelé la situation des personnes vivant ce handicap. Il a ensuite rappelé les instruments juridiques nationaux et internationaux qui protègent cette frange de la population. Dr Idi a surtout insisté sur la solidarité et l’inclusion sociale des groupes en situation de vulnérabilité.

Pour rappel cette journée de sensibilisation à l’albinisme a été institutée par la résolution 69/170 de l’Assemblée Générale des Nations Unies adoptée le 18 décembre 2014. Le thème de cette édition est «Forts face A Tout».

Du  point de vue médical, l’albinisme est une condition génétique, héréditaire et non transmissible qui existe partout dans le monde. Il se manifeste généralement par une absence de pigmentation à la mélanine sur les cheveux, la peau et les yeux. Ceci entraine une vulnérabilité à l’exposition au

soleil et a pour conséquences directes des lésions sur la peau, de graves déficiences visuelles et le cancer de la peau. Et comme si ce problème génétique ne suffit pas, les personnes atteintes d’albinisme sont victimes de préjugés, de stigmatisation, de rejet et d’atteintes à l’intégrité physique pouvant aller jusqu’à la mort. «Tout ceci est lié aux mythes et croyances ancestrales qui associent l’albinisme à la sorcellerie», a toutefois déclaré le ministre de la Santé publique. Cette situation place les personnes atteintes d’albinisme dans une situation d’extrême vulnérabilité, sans oublier l’impact de la pandémie de la COVID 19.

D’où la pertinence de cette journée qui a entre autres objectifs de sensibiliser la population sur l’albinisme et les droits des personnes atteintes d’albinisme ; de faire le plaidoyer auprès des Etats et des partenaires pour la prise en compte des

besoins spécifiques des personnes atteintes d’albinisme dans leurs plans et programmes de développement. Pour le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales, le thème de cette 7ème édition «Forts face à tout» met en exergue l’aptitude des personnes atteintes d’albinisme à faire face à tous les problèmes liés à leur situation. «Ce thème, combien important, a été retenu pour reconnaitre, célébrer et encourager la force des personnes atteintes d’albinisme malgré tous les préjugés, toutes les violences et toutes les discriminations auxquels elles font face dans l’ensemble des pays du monde», a souligné Dr Idi Illiassou Maïnassara.

Revenant sur la situation des personnes atteintes d’albinisme au Niger, le ministre de la Santé publique a souligné que l’albinisme fait partie des six groupes de handicaps reconnus sur le plan international. «Et depuis les années 60, le Niger met tout en œuvre pour le bien-être des personnes handicapées, à travers la reconnaissance des droits inhérents à la personne humaine», a-t-il précisé. Parmi les textes nationaux, Dr Mainassara cite l’ordonnance n°93/012 du2 mars 1993 déterminant les règles minima relatives à la protection sociale des personnes handicapées modifiée et complétée par l’ordonnance 2010. A cela s’ajoute la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées ratifiée par le gouvernement nigérien le 30 avril 2008.

Sur le plan de la gouvernance, le ministre de la Santé publique souligne l’axe 7 de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement du Niger met l’accent sur la solidarité et l’inclusion sociale des groupes en situation de vulnérabilité. «Ceci dénote de la volonté des plus hautes autorités à prendre à bras le corps les défis auxquels font face les personnes vulnérables» a-t-il ajouté. Toutefois, précise le ministre beaucoup reste à faire pour accompagner les personnes atteintes d’albinisme. C’est pourquoi, il a appelé l’ensemble des acteurs à se joindre au ministère afin de conjuguer leurs efforts pour une société davantage inclusive.

Cette 7ème édition a été commémorée à travers l’organisation des séances de sensibilisation dans la ville de Zinder, des consultations dermatologiques et ophtalmologiques, avec la distribution de crèmes, lunettes solaires, chapeaux, de kits sanitaires pour l’hygiène corporelle, la prévention du paludisme.

 Siradji Sanda(onep)