Lancement officiel des activités du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage au titre de l’année 2021 : Répondre aux besoins du marché de l’emploi en compétences techniques et professionnelles

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre des Enseignements professionnels et techniques, M. Mato Abdou, a présidé, hier après-midi à Niamey, la cérémonie du lancement officiel des activités du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage au titre de l’année 2021, suivie d’une remise de kits individuels et collectifs d’accompagnement à l’insertion  en faveur des jeunes formés en apprentissage dual dans les 8 régions du pays et des équipements pour les maîtres d’apprentissage qui les  accueillent. Dans son discours de lancement, le ministre des Enseignements professionnels et techniques, M. Mato Abdou a indiqué que le gouvernement accorde une priorité au sous-secteur des Enseignements professionnels et techniques dans le but de développer un dispositif institutionnel et de formation à même de répondre aux besoins du marché de l’emploi en compétences techniques et professionnelles. C’est ainsi que, a ajouté le ministre Mato Abdou, le FAFPA en tant dispositif de financement, bénéficiera davantage du soutien du ministère pour un reversement plus optimal de la taxe d’apprentissage, une augmentation substantielle de la subvention de l’État et une mobilisation plus accrue des partenaires au développement. M. Mato Abdou s’est également réjoui des actions salvatrices du FAFPA pour la promotion de l’emploi des jeunes.

 Il a ainsi lancé un appel à l’endroit des jeunes bénéficiaires des différentes formations. «  C’est une opportunité qui leur est offerte, aux côtés de milliers de jeunes  en attente, pour transformer positivement leur vie et être ainsi autonomes économiquement avec la possibilité  de créer à leur tour des emplois», a déclaré le ministre  en charge des Enseignements professionnels.

Pour sa part, le Directeur général du FAFPA, M. Abdou Lawal Djerma  a relevé que le FAFPA, en tant qu’institution de promotion de la formation, œuvre depuis plusieurs années à renforcer la qualité de la formation  dans tous les secteurs.  Ce qui fait de cette institution l’outil efficace de la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de formation professionnelle, d’insertion et d’accompagnement des jeunes, a précisé M. Abdou lawal Djerma. Le Directeur général du FAFPA a ainsi rappelé quelques résultats réenregistrés par son institution ces dernières années. Il s’agit, entre autres, «du financement en 2017 de la formation de 11 686  bénéficiaires, avec un taux d’insertion de 63%; de la formation de 19 325 bénéficiaires dont un taux d’insertion de 75% en 2018. En 2019, ce sont 39 953 bénéficiaires qui ont été formés dont 77% de taux d’insertion. De 2017 à 2020, ce sont 17 412 travailleurs du secteur privé comme ceux du public qui ont bénéficié de renforcement de capacité». Enfin, M. Abdou Lawal Djerma a réitéré  ses remerciements à l’endroit de tous les partenaires techniques et financiers  qui accompagnent le FAFPA dans la mise en œuvre des activités. Notons que, aux termes de la cérémonie officielle de lancement, le ministre des Enseignements professionnels et techniques a effectué une visite dans les  locaux du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage.

Par Oumar Issoufou(onep)