Le Chef de l’Etat reçoit le Représentant de l’UNFPA au Niger : M. Ismail Mbengue annonce la tenue d’un symposium sur le mariage des enfants, la planification familiale, l’éducation et le maintien des filles à l’école en novembre prochain

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, S.E. Mohamed Bazoum s’est entretenu dans la matinée du vendredi 08 octobre avec le Représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) au Niger, M. Ismail Mbengue. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du suivi du symposium qu’organisera l’UNFPA et la Chefferie Traditionnelle sur la transition démographique au Niger.

Au sortir de cette rencontre, le Représentant de l’UNFPA a dit avoir tenu au préalable une réunion avec la chefferie traditionnelle. «Le président vient de donner son accord pour la tenue de ce grand symposium avec l’ensemble de la chefferie traditionnelle du Niger, les 21, 22 et 23 novembre à Niamey», a annoncé M. Ismail Mbengue.

Lors de ce symposium, a-t-il expliqué, plusieurs questions seront abordées, notamment celles liées au mariage des enfants, à la planification familiale et à l’éducation et le maintien des filles à l’école. «L’idée, a-t-il précisé, est de recueillir la position de la chefferie traditionnelle, qui représente des communautés au Niger». Il s’agit aussi d’amener les chefs traditionnels à donner leurs avis sur les bonnes pratiques et sur ce qu’ils sont en train de faire sur le terrain ; et aussi de voir comment le gouvernement et les partenaires peuvent les accompagner, et ensemble, essayer d’atteindre les objectifs que s’est fixé le gouvernement sur les questions de populations. Au sortir de ce symposium «il y’aura une déclaration des chefs traditionnels pour accompagner le gouvernement par rapport à la lutte contre le mariage des enfants. On aura également une deuxième déclaration pour accompagner le gouvernement par rapport à la planification familiale et une troisième par rapport à l’éducation des filles», a annoncé M. Ismail Mbengue.

En plus de ses trois déclarations, a-t-il ajouté, il y’aura un plan d’actions qui sortira. «Ce plan va interpeller aussi bien, les partenaires, le gouvernement que la chefferie traditionnelle parce qu’il faut qu’il y’ait une approche communautaire et une participation communautaire aussi», a conclu le Représentant résident de l’UNFPA, M. Ismail Mbengue.

 Aminatou Seydou Harouna(onep)