Le Président de la République inaugure la route Zinder-Tanout : Fin de calvaire pour les usagers

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, M. Mohamed Bazoum, a procédé, le 3 août 2021, à l’inauguration de la route Zinder Tanout au cours d’une cérémonie s’est déroulée à l’entrée de la ville de Zinder. Longue de 138 km, cette route dont les travaux ont été lancés le 26 décembre 2018, a été réhabilitée sur le financement de l’Union Européenne à travers le 11ème FED (Fonds Européen de Développement). D’un coût total d’environ 34 milliards de francs CFA, hors taxe, pour un délai contractuel de 48 mois, les travaux ont été entièrement exécutés par deux entreprises, la SOGEA-SATOM et l’EGBTP. Le contrôle et la surveillance des travaux ont été assurés par le Groupement AIC Progetti et Art & Génie.

Avec la réhabilitation de cette route, c’est un calvaire de plusieurs décennies qui a trouvé une solution et c’est un engagement de plus que les autorités de la 7ème République viennent d’honorer. C’est pourquoi, dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le ministre de l’Equipement, M Hamadou Adamou Souley a, au nom des plus hautes autorités nigériennes et à celui des populations nigériennes, salué et remercié l’Union Européenne pour son soutien constant au Niger. « Les actions d’assistance technique de l’Union Européenne dans le secteur des transports ont permis de matérialiser les réformes engagées avec la création des différentes structures de gestion et de maintenance du réseau routier, notamment : l’Agence de Maîtrise d’Ouvrage Délégué des Travaux de l’Entretien Routier (MODER), la Cellule d’Audit Courant de l’Entretien Routier (CACER) et l’Agence Nigérienne de Sécurité Routière (ANISER), ainsi que la création d’un fonds Routier de deuxième génération FER (Fonds d’Entretien Routier). Toutes ces actions du 11ème FED s’inscrivent dans le cadre du Programme Indicatif National (PIN) avec un complément régional qui a comme objectif global le désenclavement des régions affectées par l’insécurité et le risque de conflit », a-t-il dit.

La réhabilitation de cette route, a souligné le Ministre de l’Equipement, revêt une importance capitale sur le plan socio-économique pour les populations des localités desservies notamment sur les échanges commerciaux et sur l’amélioration de leurs conditions de vie. Cela s’est traduit par la réalisation des travaux connexes, notamment 30 km de pistes rurales pour relier les villages proches du projet, 408 candélabres de type solaires installés dans les traversées des agglomérations, six (6) forages hydrauliques exécutés rétrocédés aux populations, 2478 ml de mur de clôture pour protéger les infrastructures publiques, 2180 arbres d’alignement plantés, 1200 emplois créés et 79,2 h de dunes fixées. « Cette route constitue  un maillon important de la Route Transsaharienne et joue un rôle de premier plan dans les échanges commerciaux entre les pays du Maghreb et ceux au sud du Sahara. Elle contribue aussi au désenclavement des zones de production agro-pastorales, à l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base, à la stimulation et facilitation des échanges économiques et commerciaux entre le Nord et le Sud de notre pays. Elle facilite en outre la mobilité des personnes et des biens tout en contribuant au renforcement de la sécurité intérieure », a expliqué le ministre de l’Equipement.

Prenant la parole à cette mémorable occasion, la Cheffe de la Délégation de l’Union Européenne au Niger, SE. Denisa Elena Ionete s’est tout d’abord réjouie des qualités et de la bonne santé des liens de coopération que son institution entretient avec le Niger de longue date. Elle a saisi cette opportunité pour réitérer aux autorités nigériennes  la disponibilité de l’union Européenne à poursuivre son accompagnement au Niger pour l’amélioration des conditions de vie des populations, la sécurité et le développement socio-économique du pays. Elle a souligné que cette route est le corridor primordial pour le désenclavement du Niger pour le développement socio-économique et pour l’accélération de l’ambitieux vœu de la Zone de la Libre Echange Continentale. SE. Denisa Elena Ionete a aussi relevé toute l’importance de cette route désormais qui facilite à la population l’accès aux services sociaux de base et aux services publics. Elle permet de promouvoir la gouvernance inclusive de la région.

Auparavant, le gouverneur de la Région de Zinder, M. Issa Moussa, a prononcé une allocution de bienvenue, au nom de la population de son entité administrative.  Il a, au nom de cette même population, remercié le Président de la République pour avoir accepté d’inaugurer cette route symbole de la continuité dans la mise en œuvre du programme de la Renaissance du Niger porté par les autorité de la 7ème République et qui est à son acte III. Le gouverneur Issa Moussa a souligné toute la joie et l’immense plaisir de la population de la Région de Zinder pour cet acte hautement important pour l’amélioration des échanges et le développement du transport dans cette Région.

Ali Maman envoyé spécial(onep)