Plan d’urgences alimentaires (Novembre 2021-Mars 2022) : Le collectif des ONG et associations arabophones apporte une contribution de 20 tonnes de riz

Société
Spread the love

Sharing is caring!

29 ONG et associations arabophones intervenant au Niger, réunies au sein du collectif CAONA ont offert, sur fonds propres, 20 tonnes de riz d’une valeur de 8 millions de FCFA, au Dispositif national de prévention et gestion des crises alimentaires. Le don a été réceptionné hier matin à Niamey, par le ministre de l’Aménagement du territoire et du développement communautaire, M. Maman Ibrahim Mahaman en présence du Secrétaire Permanent du dispositif et du Directeur Général de l’Office des Produits Vivriers du Niger (OPVN). C’est une contribution symbolique qui entre dans le cadre du Plan d’urgences alimentaires consistant à combler le déficit de la campagne agro-sylvo-pastorale 2021.

Dans son mot à la cérémonie de réception dudit don, le ministre en charge du développement communautaire a salué à juste titre le geste humanitaire des ONG et Associations du collectif CAONA. Il a rappelé que la campagne agro-sylvo-pastorale 2021 n’a pas répondu aux attentes. «Un déficit céréalier de plus de 1,9 million de tonnes, puis un autre déficit de plus de 15 millions de tonnes de matières sèches ont été enregistrés cette année», a-t-il souligné.

Selon le ministre Maman Ibrahim Mahaman, c’est pratiquement 10 millions de personnes qui en sont victimes, dont 2,5 millions de personnes actuellement en situation de crise sévère. C’est effectivement pour répondre promptement à la crise qui s’annonçait que les autorités nigériennes ont rapidement élaboré le Plan d’urgences alimentaires pour la période novembre 2021- mars 2022, en attendant l’élaboration du Plan global de réponse pour toute l’année. «Le gouvernement est déjà en train de mobiliser des fonds propres d’abord. Il est en train de faire beaucoup d’acquisitions pour pouvoir répondre à cette crise. Et naturellement, les partenaires du Niger sont sollicités», a déclaré le ministre de l’Aménagement du territoire et du développement communautaire.

M. Maman Ibrahim Mahaman a indiqué que c’est en réponse à cette sollicitation qu’une coalition d’ONG et d’Associations nationales a répondu de manière prompte. Le ministre du Développement communautaire a exprimé, à cet effet, au nom du Premier ministre, la gratitude du gouvernement nigérien aux donateurs, et a invité les autres partenaires à emboiter les pas à ce collectif, dans cet esprit de solidarité au profit des personnes vulnérables.

Pour le collectif CAONA, ce geste est fait sur fonds propres, en attendant d’éventuelles réponses de la part de leurs bailleurs dans un futur proche, à la faveur de ce Plan d’Urgences Alimentaires du Niger.

 Ismaël Chékaré(onep)