Présentation aux médias d’énormes quantités de drogues saisies et les présumés trafiquants : Le ministre de l’Intérieur salue l’action de l’OCRTIS et réaffirme l’engagement du gouvernement à endiguer le trafic de drogue

Société

Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, celui en charge de la Justice et le ministre de l’Elevage, Porte-Parole du Gouvernement, ont assisté, hier à l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS), à la présentation d’énormes quantités de drogues saisies ainsi que des présumés trafiquants. L’OCRTIS appuyé par ses antennes régionales d’Agadez et de Maradi a démantelé le 2 janvier 2022 un important réseau de trafic international de drogue dans lesdites régions. Ces sont au total, 3 personnes de nationalité nigérienne interpellées, 214,635 kg de cocaïne, 450.000 comprimés de pregabaline, 8 téléphones portables dont un thurayya, deux véhicules, deux pistolets automatiques et plusieurs chéquiers de Banque saisis qui ont été présentés aux médias.

Selon les explications données par le commissaire Nana Aïchatou Ousmane Bako, adjointe au directeur de la communication, Porte-Parole de la Police, l’OCRTIS, après avoir reçu des informations faisant état d’un vaste réseau de trafic de drogue opérant entre le Mali, le Nigeria, la Libye et le Niger, a dépêché une mission qui a séjournée à Maradi pour coordonner avec l’antenne régionale les actions de recherche sur le terrain. Ainsi, après plusieurs semaines d’enquêtes, la mission a interpellé dans une maison en construction au quartier Ali Dan Sofo à Maradi le 1er janvier 2022, un opérateur économique pour blanchiment de capitaux et trafic international de drogue portant sur 450.000 comprimés de Pregabaline dont la contrefaçon l’a rendu proche du tramadol.

Déjà, a souligné la commissaire Nana Aïchatou Ousmane Bako, l’OCRTIS était sur la piste d’une quantité de drogue introduite à partir du Mali qui était sur le point d’être acheminée vers la Libye. La suite des investigations et le recoupement consécutif de plusieurs informations concordantes ont permis à l’antenne régionale OCRTIS d’Agadez de procéder à la saisie, le 2 janvier 2022, de 199 briques de cocaïne d’un poids total de 214, 635 kg et dont la valeur marchande s’élève à 16 millions 880.000 Euros, soit 11 milliards 073 millions de FCFA, dans un véhicule de la Mairie de Fachi (département de Bilma) à bord duquel voyage le maire à destination de Dirkou. La drogue ainsi que les intéressés ont été transférés à Niamey le 3 janvier 2022 selon la porte parole adjointe de la Police.

Présent à la cérémonie de présentation de la saisie, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Hamadou Adamou Souley a salué cette action de l’OCRTIS qui, depuis un certain temps ne ménage aucun effort pour traquer les trafiquants des drogues. «La drogue n’est pas produite au Niger, elle traverse d’autres pays pour venir jusqu’au Niger, où elle est saisie. Si tous les autres pays luttaient véritablement contre le trafic de drogue on aurait mis la main sur ces trafiquants dans les pays qu’ils traversent avant de venir au Niger», a-t-il déclaré. Aussi, M. Hamadou Adamou Souley a mis cette occasion à profit pour inviter les hommes des médias à rendre justice à notre pays, en louant les efforts de ces hommes et de ces femmes qui traquent ces délinquants sans relâche. «Nous allons dans les jours à venir, communiquer et sensibiliser les citoyens par rapport à ce phénomène extrêmement dangereux pour le monde entier», a annoncé le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation. M. Hamadou Adamou Souley a prévenu les trafiquants en réaffirmant tout l’engagement du gouvernement à les traquer, d’où qu’ils viennent.

 Aïchatou Hamma Wakasso(onep)