Réception de matériel offert par la Mission Italienne de Soutien au Niger (MISIN) : Des kits pour la formation pratique en couture et en restauration au profit des Centres de Promotion des Jeunes de Niamey

Sport

Le ministre de la Jeunesse et du Sport, M. Sékou Doro Adamou a réceptionné, hier matin au Stade Général Seyni Kountché de Niamey, un important lot de matériels, composé de kits pour la formation pratique en couture et en restauration, au profit des Centres de Promotion des Jeunes (CPJ) de Niamey. D’une valeur d’environ 26 millions de FCFA, cette donation de la Mission Italienne de Soutien au Niger (MISIN) a pour objectif de contribuer au renforcement des capacités des CPJ en matériels pour les phases pratiques. Elle vise également à renforcer les liens d’amitié et de coopération entre le Niger et l’Italie. La cérémonie s’est déroulée en présence de l’ambassadeur d’Italie au Niger, du Général Commandant de la Mission, ainsi que plusieurs cadres du Ministère de la Jeunesse et du Sport.

En réceptionnant ce don, le ministre de la Jeunesse et du Sport s’est réjoui de ce nouvel appui de la Mission Italienne de Soutien au Niger. M. Sékou Doro Adamou a, au nom du gouvernement et des jeunes bénéficiaires exprimé sa gratitude et toute sa reconnaissance à l’endroit du gouvernement italien et particulièrement à la MISIN. Cette initiative de la MISIN vient renforcer les capacités des CPJ en matériel pédagogique et didactique indispensable pour assurer une formation de qualité aux apprenants filles et garçons.

D’après le ministre de la Jeunesse et du Sport, le Niger dispose de 29 Centres de Promotion de Jeunes (CPJ) opérationnels sur toute l’entendue du territoire national. «Ces centres, constituent des outils privilégiés d’apprentissages divers», a-t-il ajouté. Ils ont un rôle éminemment important notamment dans la promotion de l’autonomisation des jeunes, à travers leur insertion dans le tissu économique. Selon lui, les CPJ sont des lieux de formation avec l’ensemble des dispositifs ayant pour vocation la prise en compte des problématiques des jeunes. «Le maillage territorial dans les centres de jeunes repose en effet sur l’idée que l’élévation du niveau d’éducation de la population est le meilleur moyen pour combattre les phénomènes tels que l’absence d’équité entre les hommes et les femmes, l’exploitation des enfants, l’éloignement des jeunes de la vie civique, la difficulté d’accès à l’emploi et, de manière incidente contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement du pays», a souligné M. Sékou Doro Adamou.

Pour sa part, l’ambassadeur d’Italie au Niger, Mme Emilia Gatto s’est également réjouie de tous ces efforts et actions déployés par la Mission Italienne de Soutien au Niger. Elle a particulièrement salué la cellule chargée de la mise en œuvre des actions civilo-militaires pour son activisme mais aussi pour les choix stratégiques de ses actions qui répondent aux besoins des bénéficiaires. Mme Emilia Gatto a tenu à encourager les soldats membres de cette mission en particuliers ceux de la cellule de l’action civilo-militaire pour toutes ces initiatives et démarches. Elle a invité les jeunes nigériens à saisir cette opportunité pour parfaire leur formation tout en faisant bon usage dudit matériel. L’ambassadeur d’Italie a ensuite précisé que toutes ces actions concourent à appuyer les autorités dans leurs politiques en faveur des jeunes et a réitéré l’engagement et la volonté de son pays et de la mission à poursuivre ces actions pour le renforcement des liens d’amitié entre l’Italie et le Niger.

Quant au Général Commandant de la Mission Italienne de Soutien au Niger, il a insisté sur la portée de ces actions civilo-militaires. «Cette donation rentre dans le cadre du programme de la coopération de la mission militaire italienne au Niger à son volet action civilo-militaire. Nous croyons que la formation des jeunes, filles et garçons, joue un rôle fondamental pour donner une éducation professionnelle et explicite. (…) Nous militaires Italiens, nous croyons que les Centres de Promotion des Jeunes sont fondamentalement un idéal pour accueillir et guider les jeunes. Avec ce projet, nous avons voulu privilégier essentiellement l’instruction des ex-scolaires, des jeunes femmes qui ont peut-être des difficultés pour s’insérer dans le monde du travail», a souligné le général Liberato Amadio, commandant de la Mission Italienne de Soutien.

Ali Maman(onep)