Remise officielle d’un appui de la CEN-SAD au ministère de la Santé Publique : Un appui de plus de 175 millions de FCFA en matériels médicaux

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Ministre de la santé publique, de la population et des affaires sociales, Dr. Illiassou Idi Mainassara, a réceptionné la semaine dernière un don de la communauté  des Etats sahelo-sahariens (CEN-SAD). Ce don, essentiellement composé de 3 scanners de mammographie, 15 concentrateurs-respirateurs d’oxygène et 15 moniteurs  multiparamétriques,  va permettre d’obtenir d’importants résultats en matière de santé. Cet appui s’élève à un montant de plus de 175 millions de FCFA. La cérémonie s’est déroulée en présence du représentant du secrétaire exécutif de la CEN-SAD, M.  Hassane Souley, directeur paix et santé de la CEN-SAD.

Dans son mot de remerciement, le ministre de la santé, de la population et des affaires sociales a souligné que la CEN-SAD a toujours été aux côtés du Niger, notamment dans la maladie. Cela a-t-il dit, s’est concrétisé  par plusieurs  appuis en logistique, en médicaments et consommables  médicaux au Niger. Ainsi, la présente cérémonie vient renforcer le développement de la coopération entre le ministère et la CEN-SAD pour une lutte efficace contre les fléaux comme la Covid-19.

Le ministre  a annoncé que la CEN-SAD est dans un processus pour fournir, dans les semaines à venir, un camion frigorifique pour le transport des vaccins et médicaments  ainsi que 20 réfrigérateurs à gaz pour renforcer les capacités de son département ministériel. Pour Dr. Illiassou Idi Mainassara, cela illustre la bonne volonté de la CEN-SAD à accompagner le ministère de la santé publique, de la population et des affaires sociales dans la mise en œuvre de son plan de développement sanitaire (PDS), qui fait de l’intensification de la lutte contre les maladies une de ses premières priorités.

Terminant ces propos, il a rappelé que le coronavirus continue toujours de circuler ; c’est pourquoi, en plus des autres mesures préventives, il a invité la population à se faire vacciner pour se protéger et protéger les personnes chères.

Le représentant du secrétaire exécutif de la CEN-SAD, M. Hassane Souley, a dans son intervention affirmé que c’est conscient des efforts du gouvernement du Niger et de la nécessité de les accompagner que son institution a procédé à la remise officielle de matériels médicaux. Relativement aux respirateurs, il a précisé qu’ils sont destinés à renforcer les mesures prises par le gouvernement du Niger pour la prise en charge hospitalière  des cas graves nécessitant une assistance respiratoire.

Aussi, a-t-il poursuivi, en ce qui concerne le matériel de mammographie, cela est destiné à la détection précoce du cancer de sein, fléau sanitaire qui touche les filles, et les mères. A titre d’illustration, il a fait cas d’une étude récente sur le cancer de sein au Niger selon laquelle la prise en charge du cancer du sein doit intervenir dans les deux à trois semaines qui suivent le diagnostic. Selon les spécialistes de la question, le dépistage précoce reste le principal moyen de lutte contre cette maladie et permet une augmentation des chances de survie. Ces mammographes permettront donc la détection précoce de cellules du cancer du sein.

A ce niveau, il a souligné les efforts du gouvernement nigérien qui a pris des mesures convaincantes notamment en instituant la gratuité des prestations liées aux cancers féminins fournies par les établissements publics de santé , l’organisation de campagnes de dépistage précoce et de prise en charge des cancers , la réalisation en partenariat avec l’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) du centre national de lutte contre le cancer. En somme, selon M. Hassane Souley,  cet effort vient en complément de ceux fournis pour la prévention et la vaccination des populations. Il permettra de soulager certains hôpitaux publics confrontés à l’insuffisance de matériels de pointe.

Enfin, il a réitéré la disponibilité et la détermination de la CEN-SAD à poursuivre et à intensifier ses actions aux cotés des Etats membres afin de relever les défis de la stabilité, de la prospérité et du bien-être dans l’espace commun.

 Rahila Tagou(onep)