Rencontre entre le Premier Ministre et les acteurs humanitaires : La question humanitaire et sécuritaire au menu

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini a eu une rencontre hier après-midi à l’auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères, avec les acteurs humanitaires qui opèrent au Niger. Il s’agissait d’une mise à jour entre les deux équipes, c’est-à-dire celle gouvernementale et celle des humanitaires qui œuvrent sur le plan national.

Dans ses mots introductifs, le Chef du gouvernement a rappelé qu’un groupe de travail a été mis en place lors de la dernière rencontre qui devait se pencher sur les mesures à prendre pour concilier les impératifs sécuritaires à ceux humanitaires. Il s’agit, selon le Premier Ministre, pour les participants d’avoir la restitution des conclusions et de réfléchir à une solution meilleure. Au cours de ces échanges, le Premier ministre a reconnu que la gestion de cette question sécuritaire est aussi dynamique car elle évolue à tout moment et le gouvernement veut que les humanitaires prennent le moindre risque, tout en assurant le maintien des actions du gouvernement avec les partenaires pour soutenir la population.

Aux termes de la réunion, le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini a dit que « nous allons vers la responsabilisation  des autorités régionales qu’elles soient civiles ou militaires », tout en soulignant la nécessité aussi de la formation des acteurs concernés étatiques et humanitaires pour que chacun puisse jouer pleinement son rôle dans sa sphère de compétence. Par ailleurs, le Premier ministre a aussi réitéré la volonté du gouvernement dans ses actions de protection de la population, ce qui d’ailleurs relève de sa responsabilité.

Le Chef du gouvernement a aussi dit que la situation risque aussi de perdurer avec les conséquences qui en découlent notamment la menace, tout en réaffirmant la volonté du gouvernement de continuer sa lutte contre ladite menace. Il a appelé la population d’être soudée, tout en renouvelant le soutien des PTF à continuer de soutenir la population qui est dans le besoin.

Pour sa part, la Coordinatrice humanitaire résidente du Système des Nations-Unies (SNU) au Niger, Mme Louise Aubin a dit que cette rencontre avec les humanitaires et autres acteurs du développement a été l’occasion d’échanger sur les défis mais aussi les opportunités dans le souci de répondre aux besoins des communautés. A ce titre, elle a exprimé au nom des acteurs du Système des Nations-Unies au Niger et tous les acteurs humanitaires au Niger ses condoléances les plus attristées au gouvernement et au peuple du Niger suite à la dernière attaque qui a provoqué la mort des civils innocents. Mme Louise Aubin a précisé que les deux parties ont aussi convenu de maintenir un dialogue constant, une collaboration d’information sur le plan opérationnel, ce qui permet la bonne collaboration de confiance entre le gouvernement du Niger, le SNU et les acteurs humanitaires.

Par Mamane Abdoulaye(onep)