Sensibilisation des journalistes sur la protection des données à caractère personnel : La prise en compte de la protection des données personnelles dans le traitement de l’information

Société

La Haute Autorité à la Protection des Données à caractère Personnel (HAPDP), en collaboration avec la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL) du Burkina Faso a organisé, le mercredi 14 septembre 2022 à Niamey, une journée de sensibilisation des journalistes sur la protection des données à caractère personnel. En effet, pour mener à bien sa mission, la HAPDP s’est engagée dans une logique pédagogique d’information à travers des actions de communication ciblées et la sensibilisation de masse. Ainsi, l’objectif visé à travers cette action est d’outiller les journalistes sur les contours de la protection des données personnelles et la place de la communication en la matière.

C’ est la présidente de la HAPDP, Mme Sanady Tchimaden Hadatan qui a supervisé cette sensibilisation en présence, de la présidente de CIL Burkina Faso, Mme Ouédraguo Bonane Marguerite venue au Niger pour l’occasion avec une forte délégation de CIL Burkina Faso.

Il faut noter qu’en amont à cette journée de sensibilisation des acteurs des médias, la HAPDP s’est adressée à travers un séminaire gouvernemental et une journée parlementaire pour rappeler aux uns leurs rôles et obligation en matière de traitement et de transfert des données à caractère personnel au Niger et aux autres, les enjeux et perspectives de la protection desdites données. Dans le même but, la HAPDP s’est approchée de plusieurs responsables de traitement du secteur public comme privé. La HAPDP compte, dans cette même lancée, utiliser les innombrables services offerts par les médias nationaux pour atteindre toutes ces cibles en vue de les convaincre à participer pleinement et activement dans la protection des données personnelles au Niger en protégeant d’abord leurs propres données.

Au cours de cette journée, les journalistes ont suivi plusieurs communications pour leur permettre de comprendre préalablement la problématique de la gestion des données personnelles, cerner tous ses enjeux d’une part et maitriser d’autre part les obligations qui pèsent sur eux dans le cadre du traitement de l’information. Ces communications ont notamment porté sur des thèmes comme le cadre juridique et institutionnel de la protection des données personnelles au Niger, les droits protégés et principes directeurs de la protection des données personnelles, les régimes de protection des données et contrôle des responsables de traitement et enfin sur la place de la communication dans la protection des données personnelles. En bonus, ils ont également bénéficié d’une communication sur l’expérience de la CIL en matière de communication sur la protection des données personnelles au Burkina Faso présenté par la présidente de CIL Burkina Faso.

Aux termes de ces différentes communications, les participants ont été outillés sur l’importance et la valeur de la communication dans la protection des données personnelles. Il est par conséquent attendu d’eux, une prise en compte de la protection des données dans le traitement de l’information, la mise en exergue des enjeux de bonne gouvernance, de sécurité et sur les droits humains. A cela s’ajoute une réflexion et production des scénarii sur des contenus utiles à tous les acteurs de la protection des données.

Pour la présidente de la HAPDP, la mission de l’autorité de régulation ne saurait aboutir sans l’implication effective et l’appui des journalistes à travers les différents médias.

Rahila Tagou(onep)