Signature d’accord de partenariat entre la BIA-Niger, la Fondation Issoufou Mahamadou et le Ministère de l’Education Nationale : La BIA accorde environ 40 millions FCFA pour la construction des classes à l’école Lossougougou 5 de Niamey

Société

Le ministre de l’Education Nationale, M. Ibrahim Natatou, la Directrice Générale de BIA Niger, Mme Nana Aissa Ango, et le Secrétaire Exécutif Adjoint de la FIM, M. Ibrahim Weifanem ont signé, hier jeudi 14 juillet 2022 à l’IFAENF, un Accord de partenariat pour la construction des classes en matériaux définitifs à Niamey. Au terme de l’Accord, trois (3) classes seront construites et équipées à l’école Lossougougou 5, dans la ville de Niamey. C’est 40 millions de FCFA que la BIA entend débloquer pour, d’une part accompagner la dynamique du Gouvernement du Niger à travers l’initiative ‘’zéro classe en paillote’’, et d’autre part contribuer à l’amélioration de la scolarisation de la jeune fille. Ainsi, la cérémonie de signature de cet Accord a enregistré la présence du personnel du Ministère de l’Education Nationale dont le Directeur régional de l’Education Nationale de Niamey et la Directrice de l’école Lossougoungou, le personnel de BIA et celui de la Fondation Issoufou Mahamadou.

Cet accord intervient une semaine seulement du lancement de l’initiative zéro classe en paillote lancée par les autorités de la ville de Niamey. C’est pourquoi, le Ministre de l’Education Nationale, M. Ibrahim Natatou, a saisi cette opportunité pour rendre un grand hommage à la BIA et à la FIM pour cet élan de solidarité à l’endroit du gouvernement du Niger. ‘’En effet, cet important investissement d’un coût global de 40 000 000 (quarante millions) de FCFA pour les travaux de construction et d’équipement de trois classes à l’école Lossougoungou 5 de Niamey permettra de renforcer les conditions d’études des élèves de ladite école et contribuera ainsi à l’amélioration de la qualité de leur éducation’’, a souligné le ministre.

Il a profité de l’occasion, au nom du Président Bazoum Mohamed, pour exprimer la gratitude du gouvernement à l’endroit du Groupe Banque Centrale Populaire du Maroc et à sa Holding Atlantic Business International pour cette marque de soutien au Programme de la Renaissance acte 3 du Président de la République du Niger.

Le ministre a assuré les donateurs de la bonne utilisation et gestion de ces infrastructures qui seront offertes à l’école nigérienne. A cet effet, il a engagé la Direction Régionale de l’Education Nationale de Niamey ainsi que les communautés locales à travers les structures décentralisées de gestion des établissements scolaires à veiller à l’entretien et à une utilisation judicieuse de cette dotation.

Pour sa part, la Directrice Générale de la BIA Niger, a saisi l’occasion également pour se réjouir de ce partenariat entre son institution et la Fondation Issoufou Mahamadou. BIA n’est pas à sa première action de soutien au gouvernement dans le cadre de ses responsabilités sociétales. C’est pourquoi, a rappelé la Directrice Générale, la BIA Niger participe depuis 2018 au financement de plusieurs projets sociaux structurants au Niger. Elle a rappelé qu’en 2019, l’institution a apporté un appui dans le cadre de l’organisation du 33ème sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine, par une donation à la Ville de Niamey d’un lot de 2400 articles de nettoyage et d’assainissement pour un montant de 30 000 000 FCFA. Aussi, en 2020, dans le cadre de la prise en charge des malades de la Maternité Poudrière II, la BIA a construit un édifice d’accueil et des latrines pour un montant de 20 000 000 FCFA. Egalement, en 2021, BIA a financé les travaux d’aménagement de deux (2) Blocs Opératoires de la Maternité Issaka Gazobi de Niamey pour un coût global de 30 millions de FCFA. ‘’L’engagement citoyen de la BIA Niger s’articule autour de 4 axes d’intervention : le social, l’entreprenariat, l’environnement et la culture, afin de mieux innover et faire émerger les bases d’une économie responsable’’, a expliqué Mme Nana Aissa Ango.

BIA Niger et la filiale du Groupe Banque Centrale Populaire (BCP) du Maroc à travers sa Holding Atlantic Business Internationale basée en Côte-d’Ivoire est une des premières institutions bancaires établie au Niger. Sa stratégie de développement est fondée sur des principes de bonne gouvernance, de gestion performante et sécurisée mais aussi de la Responsabilité Sociétale des Entreprises. Au terme de son discours elle a réitéré la disponibilité de son institution à poursuivre son engagement aux côtés des autorités et de ses partenaires pour contribuer à l’œuvre de construction nationale pour l’amélioration du bien-être des populations.

Par Indatou Harouna(onep)