Sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la situation politique en Guinée, à Accra (Ghana) : Le Président Mohamed Bazoum y a pris part

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’État, S.E.M Mohamed Bazoum, a regagné Niamey, hier en début de soirée, de retour d’Accra, au Ghana, où il a pris part, hier jeudi 16 Septembre 2021, à un Sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la situation politique en Guinée. On y notait également la présence des Présidents du Togo, du Burkina Faso, du Liberia, de Côte d’Ivoire, du Sénégal et de Sierra Leone. Quant au Nigeria, il était représenté par son vice-président, tandis que les autres pays y sont représentés par leur ministre des Affaires étrangères.

Dans une allocution qu’il a prononcée à l’ouverture du sommet, le président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO, le président ghanéen Nana Akufo-Addo, a souligné l’enjeu de la rencontre. « Nous sommes tenus de prendre des décisions éclairées sur ces questions », a-t-il déclaré. « Je compte sur vous, Excellences, pour aider à proposer des solutions durables à la crise », a-t-il ajouté en s’adressant aux dirigeants présents au Sommet.

Selon le programme établi, au cours de cette réunion au pays de Kwame Nkrumah, les dirigeants des pays membres de la CEDEAO ont suivi le rapport présenté par la délégation dépêchée en Guinée où elle s’est entretenue, le vendredi 10 septembre dernier, avec les dirigeants de la junte militaire. En effet, faut-il le rappeler, les Chefs d’État s’étaient déjà réunis par visio-conférence, le 08 Septembre 2021, où ils avaient décidé de la suspension de la Guinée. Par la suite, une mission de haut niveau avait aussi été immédiatement dépêchée à Conakry pour faire le point de la situation sur place.

Statuant sur le rapport de la mission de la CEDEAO et au regard de la situation politique en cours en Guinée, les Chefs d’Etat de la CEDEAO ont durci le ton en décidant de maintenir la suspension de Conakry de toutes ses instances de décisions. S’y ajoutent également d’autres mesures rigoureuses prises à l’encontre de la junte au pouvoir depuis le 05 septembre 2021. (Nous y reviendrons).

Le Chef de l’Etat est accompagné dans ce déplacement notamment de: M. Massoudou Hassoumi, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération ; M. Djibo Takoubakoye Daouda, Directeur de Cabinet Adjoint du Président de la République.

Par Assane Soumana(onep)