3ème Rencontre interrégionale sur la migration à Zinder : Echanges sur l’évolution des tendances actuelles et futures des flux migratoires au niveau des régions

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La 3ème rencontre interrégionale des observatoires de la migration des régions d’Agadez, Tahoua et Zinder s’est ouverte, mardi dernier à Zinder, sous la présidence du Gouverneur de ladite région, M. Issa Moussa, en présence du président du Conseil de Ville de Zinder et de plusieurs invités.

Durant trois jours, les participants à la rencontre ont débattu des questions liées à l’évolution des tendances actuelles et futures des flux migratoires des régions précitées, la présentation sur le dispositif de collecte des données sur la migration, sur le bilan régionaux des activités de remise/reprise de l’approche gestion locale des défis migratoires-expériences des autres régions notamment.

Pour le gouverneur de Zinder, la  »migration, lorsqu’elle est régulière, contrôlée et bien orientée, est bénéfique d’abord pour le migrant qui trouve un emploi et d’autres opportunités pour se réaliser, bénéfique pour la famille et le pays de départ du migrant par le transfert monétaire dont ils peuvent bénéficier et enfin bénéfique pour le pays d’accueil par sa contribution au développement de ce pays ».

Malheureusement, a-t-il souligné, la migration est aujourd’hui devenue un phénomène mondial captivant dont les images parfois cruelles des traitements infligés aux migrants sont amplifiés par les médias et relayées par plusieurs canaux de communication. «Face à cette situation préoccupante, nous sommes tous interpellés à accompagner les jeunes et les femmes pour qu’ils priorisent les initiatives locales en mettant en valeur les potentialités agro-sylvo-pastorales, halieutiques et économiques en lieu et place de cette mésaventure avec tous les risques qu’ils encourent», a estimé le gouverneur Issa Moussa. La région de Zinder, de par sa position, est au centre de cette problématique migratoire, a-t-il insisté, dont les  »énormes conséquences pèsent aussi bien sur les ressources naturelles que sur les services sociaux de base auxquelles les moyens de riposte demeurent encore limités malgré tous les efforts consentis par l’Etat et ses partenaires ».

«Au vu de la pression migratoire de ces dernières années, le Niger, de par sa position géographique et son statut de pays de transit des migrants sub-sahariens, est déclaré pays régulateur des mouvements migratoires pour la recherche des solutions aux problèmes que pose ce phénomène», a relevé le gouverneur de Zinder.

Pour sa part, le président du Conseil Régional de Zinder, M. Amadou Hassan, a dans son intervention déclaré que l’objectif de cette rencontre vise essentiellement le partage d’expériences des collectivités territoriales en matière de gestion des défis migratoires et des résultats sur les différents cycles d’analyse dans une dynamique conduite par les observatoires de la migration entre les collectivités territoriales des régions d’Agadez, de Tahoua et de Zinder, partenaires du programme GIZ/Progem, élargie aux collectivités de Maradi, Diffa, Dosso, Tillabéry et la Ville de Niamey ainsi que d’autres personnes ressources. C’est au regard des résultats des rencontres inter observatoires en région, a-t-il dit, que le Conseil Régional de Zinder a initié la présente rencontre des observatoires de la migration pour un partage plus élargi, surtout en ce début du mandat de nouveaux exécutifs de collectivités territoriales.

Le Maire central de Zinder s’est félicité que dans le cadre de la recherche de l’amélioration des conditions de vie de sa population, Zinder a bénéficié du PROGEM la construction d’une pédiatrie au sein de l’Hôpital de district, l’entretien et la réhabilitation de plusieurs infrastructures ainsi que le renforcement des capacités dans la planification locale.

Siddo Yacouba, ANP-ONEP/Zinder