Séance de prière à l’orphelinat MOUDJAMMA AS-SIDIQ : Aider les enfants orphelins à s’épanouir

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les responsables de l’orphelinat MOUDJAMMA AS-SIDIQ ont organisé le 20 Août dernier au siège dudit orphelinat sis au quartier Niamey 2000, une journée de prière pour qu’Allah descende sa miséricorde, la paix, la stabilité sur le peuple Nigérien d’une part. D’autre part, il s’agit pour les organisateurs d’exprimer la reconnaissance de ce centre d’accueil des mineurs envers toutes les bonnes volontés qui l’accompagnent dans la mise en œuvre de son programme notamment la prise en charge des enfants, leur éducation ainsi que leur accompagnement socio-professionnel. Cette activité a été marquée par la présence de certains partenaires engagés dans l’assistance et la protection des mineurs, des encadreurs et des jeunes orphelins.

La cérémonie a débuté par la lecture du Saint Coran puis les chants de bienvenue des enfants et les invocations faites par les oulémas présents. Notons que les responsables du centre ont entretenu l’assistance sur plusieurs points relatifs à la place de la bienfaisance au sein de la société surtout envers les couches vulnérables. Selon leurs explications, celui qui aide son prochain sera un jour lui aussi aidé par un autre. Être orphelin n’est pas un choix, c’est plutôt un destin. En plus, bon nombres d’entre eux sont des proches. Aider l’autre est un acte recommandable par l’Islam. Un acte de piété dont la récompense est le paradis. Par ailleurs, les responsables du centre ont rappelé aux fidèles que c’est un devoir moral de penser à ces jeunes qui veulent s’épanouir et recevoir la même éducation tout comme les autres enfants dont les parents sont vivants.

L’un des responsables de l’orphelinat MOUDJAMMA AS-SIDIQ, M. Mahamadou Aminou Maïnaissara a expliqué que cette journée dédiée aux prières vise à invoquer Allah afin qu’il descende la paix, la sécurité pour tout le pays ainsi que son peuple. Il a aussi rappelé que ledit orphelinat a lancé un cri de cœur récemment. «Dieu merci les bonnes volontés ont réagi avec promptitude», a-t-il ajouté. C’est en reconnaissance de ce geste que les responsables ont organisé cette journée de prière. D’après M. Mahamadou Aminou Maïnaissara, Dieu exauce les invocations des enfants des enfants et peut facilement descendre sa miséricorde et d’autres bienfaits sur notre pays le Niger. Il a expliqué que parmi ces enfants, il y a ceux qui ont perdu tous les parents d’autres un seul. L’orphelinat prend en charge ces enfants et les éduque selon la tradition prophétique et enseignements coraniques.

En termes de perspectives, il a émis le souhait d’ouvrir un atelier d’apprentissage qui leur permettra d’apprendre des activités professionnelles afin qu’ils soient autonomes à la fin de la formation. Le but de la création de ce centre, c’est aussi une contribution à la lutte contre l’analphabétisme ainsi que la délinquance juvénile.

De sa création à nos jours, l’orphelinat a enregistré une centaine d’enfants notamment les garçons qui sont formés pour une période de 4 à 5 ans au bout de laquelle ils sont initiés, grâce au soutien des partenaires, aux activités professionnelles comme l’électricité, la mécanique ou encore la plomberie.

Mamane Abdoulaye(onep)