Arts martiaux : Maitre Ali Badara, un parcours remarquable en taekwondo

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Agé de 40 ans, marié et père de 5 enfants, Ali Badara est un grand pratiquant de Taekwondo. Il s’est intéressé à ce sport depuis son jeune âge. «Depuis mon échec au CFEPD (entrée en 6ème), je me suis intéressé au Taekwondo. Ainsi, en 1996, je me suis approché de mon oncle, M. Tidjani Ali dit Maître Chow pour lui exprimer mes vœux de pratique cet art. Aujourd’hui, tout ce que je gagne dans la vie c’est grâce au Taekwondo», soutient-il.

Dans ce sport, Ali Badara a réussi à gravir plusieurs échelons et remporté d’importantes récompenses et de nombreux prix. Aujourd’hui, il est entraineur des clubs de taekwondo à Niamey. A ce titre, Ali a eu à encadrer et présenter beaucoup de combattants aux championnats nationaux, aux grands prix et à des tournois. Les avantages que le taekwondo a offert à Ali Badara sont énormes. «J’ai été athlète à l’équipe nationale du Niger. Pour cet avantage, j’ai été présenté à plusieurs compétitions dont les championnats nationaux et aux compétitions africaines», précise-t-il. Vice-champion du Niger, Vice-Champion Zone Afrique de l’ouest, entraineur Adjoint pendant 7 ans, puis entraineur titulaire junior, M. Ali Badara se réjouit aujourd’hui de tous ces avantages que le taekwondo lui a offerts.

En sa qualité d’entraineur, son sérieux, sa rigueur et sa discipline lui ont permis d’être distingué au titre du meilleur entraineur. C’est le cas tout récemment à Niamey lors des Para-Taekwondo de la Ville de Niamey couplé à l’OPEN international de Niamey. En 2018, il a qualifié l’équipe nationale aux championnats du monde junior couplée aux qualifications pour les jeux olympiques junior, en Tunisie. A cette compétition, le Coach Ali Badara a présenté trois athlètes à savoir Maharana Tidjani, Hamza Souleymane et Balkissa Halidou. Au Championnat d’Afrique de taekwondo de Dakar, en sa qualité de coach local, il a présenté deux athlètes dont Balkissa Halidou qui a remporté la troisième place de sa catégorie.

Parmi les avantages que le taekwondo lui a offerts on peut citer entre autres des formations de haut niveau dont la plus importante est celle de la WTF à travers la fédération mondiale de taekwondo. Cette formation vise à former des entraineurs avec des diplômes à l’international. Il est titulaire de level 1 et level 2, deux diplômes qui lui permettent d’être à l’international.

Ali Badara ambitionne de donner le meilleur de lui pour le taekwondo nigérien. Son ambition, c’est aussi de rehausser son niveau pour atteindre le sommet, à l’international. C’est pourquoi, il invite les autorités et tous les acteurs sportifs notamment dans le domaine du taekwondo à plus d’investissement. «Nous, les athlètes et les entraineurs, avons besoin du soutien de tout le monde. Pour réussir dans le sport il faut du soutien. Le premier soutien est celui des proches, de la famille du taekwondo et enfin du gouvernement. Aujourd’hui, nous nous réjouissons tous, des prouesses de Alfaga qui a réussi à hisser haut le drapeau du Niger. C’est parce que quelque part il a bénéficié des soutiens de part et d’autre», a-t-il estimé.

Les qualités de Ali Badara sont l’engagement, la discipline et la persévérance. Dans l’ère de combat, il a été toujours à l’écoute de son entraineur et suivait à la lettre les consignes. En tant qu’entraineur Maitre Ali Badara est très respectueux des officiels et des règles du jeu. Maitre Ali Badara est un Coach exemplaire, très attentionné de ses athlètes. Il intervient dans deux clubs, celui du musée national et le club Mamaki.

 Ali Maman(onep)