Célébration de la journée Mondiale de lutte contre la poliomyélite couplée au lancement de la  campagne vaccinale de riposte : Objectif, bouter définitivement la maladie hors du Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini a procédé hier matin, au Centre de Santé Intégré (CSI) de Lazaret, au lancement des activités entrant dans le cadre de la journée Mondiale de lutte contre la poliomyélite, couplée au lancement officiel des activités la campagne vaccinale de riposte contre cette redoutable maladie pour quatre régions du Niger à savoir Zinder, Maradi, Diffa et Agadez. La célébration cette journée intervient dans un contexte où la poliomyélite refait surface 12 ans après qu’elle ait été déclarée éradiquée au Niger par l’organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cette résurgence de la poliomyélite en septembre 2018 dans la région de Zinder notamment à Magaria ; Doungas et Tanout recommande une synergie d’actions de la part des autorités nigériennes et leurs partenaires pour mener efficacement la riposte afin de libérer définitivement le pays de cette maladie qui compromet dangereusement l’avenir des enfants. Dans son discours (Lire ci-dessous l’intégrité du discours ) le Premier ministre a lancé un vibrant appel à tous ceux qui ont la charge des enfants de les faire vacciner pour que notre pays soit au rendez-vous de l’éradication de la poliomyélite.

 

Pendant cette campagne de lutte contre la poliomyélite, les enfants dont l’âge est compris entre 0 et 5 ans auront les doses qu’il faut à travers la vaccination de routine et l’organisation des campagnes de masse. Le coup d’envoi de cette vaste campagne de vaccination a été lancé par le Premier ministre, Chef du gouvernement en administrant à trois enfants les gouttes du vaccin contre la poliomyélite dans le CSI de Lazaret. Le même geste a été exécuté par la ministre de la Population Mme Amadou Aissata assurant l’intérim de celui de la Santé publique. Pour sa part, le président de la commission polio plus nationale à la Fondation Rotary international, M. Gaston Kaba a précisé que lorsque le Rotary a eu pour la première fois la vision d’un monde sans polio il y a plus de 35 ans, il n’aurait pas pu imaginer en tant qu’organisation de la société, l’impact de cet engagement, sur les communautés et le monde.

« Nous avons été témoins de progrès historiques et des défis. Mais à travers tout cela, nous sommes restés fidèles à notre promesse. Nous sommes à deux doigts de l’éradication de la polio au plan mondial » a déclaré M. Gaston Kaba tout en saluant le courage, l’ingéniosité et la persévérance des Rotariens. En dépit des progrès accomplis, a reconnu le président de la Commission polio plus nationale, il reste encore du travail à faire dans la mesure où les flambées actuelles de polio d’origine vaccinale sont préoccupantes. «Nous sommes tous concernés par la situation qui prévaut actuellement dans la zone des pays du Lac Tchad. Le Rotary et ses partenaires se sont engagés à enrayer toutes les formes de poliovirus » a relevé le président de la commission polio plus nationale avant d’espérer que ces ressources continueront de soutenir une réponse ferme du gouvernement et de ses partenaires. Par ailleurs, estime M. Kaba, une approche coordonné constitue la voie de salut dans la lutte contre cette terrible

maladie. Il a réitéré  l’engagement du Rotary

International à soutenir les actions visant à mettre rapidement fin à l’épidémie de polio d’origine vaccinale au Niger.

Auparavant, le gouverneur de la Région de la Niamey, M. Issaka Hassane Karanta a rappelé que le Niger a souscrit à la résolution de l’Assemble Mondiale de la santé de 1988 relative à l’éradication de la poliomyélite. Dans la région de Niamey 269.773 enfants de 0 à 59 mois ont été vaccinés lors des activités de vaccination supplémentaire contre la poliomyélite pour une cible de 250.202, soit un taux de couverture de 108%.

 

 Hassane Daouda(onep)