Déjeuner de presse Union Européenne : Des échanges ouverts sur la coopération entre le Niger et l’Union européenne

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La Délégation de l’Union Européenne au Niger a organisé, hier matin à Niamey, un déjeuner de presse au cours duquel, l’Ambassadeur de l’UE Dr. Denisa-Elena Ionete a échangé avec la presse nationale sur l’action de l’Union Européenne au Niger et le rôle des médias dans la promotion de la coopération et de la bonne gouvernance. Organisé par le service Communication de la Délégation, ce déjeuner de presse a regroupé les journalistes des médias audiovisuels, de la presse écrite ainsi que des médias en ligne.

Il s’agit d’un exercice que la Délégation a l’habitude de faire, même si cette année, la pandémie de la Covid 19 a chamboulé l’organisation d’un tel cadre d’échange. Dans son introduction à la rencontre, l’ambassadeur de l’UE au Niger a réaffirmé l’attachement de l’institution à la liberté de la presse ainsi qu’au rôle important que jouent les médias dans la lutte contre la désinformation et la manipulation de l’information.

Dr. Denisa-Elena Ionete a ensuite rappelé les grandes thématiques sur lesquelles l’UE est engagée au Niger. Elle a, à cet effet souligné pour se féliciter de l’aboutissement du processus électoral en 2021 qui a consacré un transfert de pouvoir pacifique. L’UE a soutenu et accompagné le Niger dans ce processus qui s’est soldé par ‘’des élections transparentes et crédibles’’. «Je suis humblement fière et contente d’être témoin d’un passage historique de témoin entre un président démocratiquement élu et un autre. C’est un processus qui marque l’image du Niger et renforce les liens entre le Niger et l’Union Européenne», a précisé l’ambassadeur de l’UE au Niger.

Elle a ensuite évoqué l’engagement de l’UE dans la lutte contre la pandémie de la Covid 19. Soulignant que l’UE est, à ce jour le plus grand producteur et exportateur de vaccin contre cette maladie, Dr. Denisa-Elena Ionete a relevé que l’UE soutient le gouvernement et tous les acteurs de la lutte contre cette pandémie au Niger. «Nous sommes un partenaire engagé», a-t-elle assuré, précisant que l’UE a mobilisé plus de 100 millions d’Euro, à travers le Fonds Mondial, l’Alliance GAVI, l’Initiative COVAX permettant ainsi de fournir des millions de doses de vaccins à plusieurs pays dont le Niger.

Face à l’impératif du temps, les échanges au cours de ce déjeuner de presse ont été centrés sur cinq thématiques (5) prioritaires. Il s’agit d’abord de la Gouvernance au titre de laquelle, l’UE apporte un appui conséquent au gouvernement ainsi qu’aux différentes institutions publiques qui y concourent comme la HALCIA, la Cour des Comptes, la CNDH, etc. Cela parce que «la qualité de la gouvernance est un ciment qui renforce les liens entre l’Etat et les administrés», a précisé Dr. Denisa-Elena Ionete.

La deuxième thématique évoquée au cours de ces échanges est celle de l’éducation qui, de l’avis de l’ambassadeur de l’UE, occupe une place de choix, avec l’emploi, la formation professionnelle, parmi les secteurs prioritaires de la coopération. C’est d’ailleurs à ce titre que l’UE est le chef de files des partenaires de ce secteur. Dr Denisa-Elena Ionete d’annoncer que dans les futurs programmes l’UE compte mobiliser plus de 50 millions d’euros pour ce secteur.

La stabilité et la sécurité a été la troisième thématique des échanges. A ce sujet, l’ambassadeur de l’UE accorde beaucoup d’importance et appuie le retour de l’Etat dans les zones affectées par l’insécurité. C’est pourquoi, elle finance plusieurs programmes en vue de soutenir le fonctionnement des services sociaux de bases, ainsi que le renforcement des capacités des forces de défense et de sécurité.

La quatrième thématique des échanges a été la sécurité alimentaire et nutritionnelle. A ce propos, l’ambassadeur chef de la Délégation de l’UE a évoqué les multiples actions menées par l’Institution au profit de ce secteur. Ces appuis concernent notamment les mécanismes et institutions mis en place par le gouvernement comme le FISAN, la CAIMA, l’OPVN, l’Initiative 3N, le DNPGCA en vu de trouver des solutions structurelles aux crises alimentaires qui affectent le pays. Pour le cas spécifique du déficit céréalier et fourrager enregistré au sortir de la dernière campagne agricole Dr. Denisa-Elena Ionete a annoncé que l’UE va mobiliser cinq (5) millions d’euro pour soutenir le programme d’urgence élaboré par le gouvernement.

Enfin, le dernier sujet des échanges entre l’ambassadeur de l’UE et la presse nationale a été la question migratoire. Dr. Denisa-Elena Ionete a salué les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre ce phénomène qui, a des conséquences sécuritaires dans le contexte actuel de la région du Sahel. Pour accompagner l’Etat, l’UE soutient la mise en œuvre de la politique nationale de migration et des programmes de réinsertion des migrants ainsi que la reconversion des autres acteurs de la chaine.

Si les échanges ont été quelques fois contradictoires, ils ont à la fin été enrichissants. Ils ont notamment permis de relever la nécessité de renforcer l’appui de l’UE aux médias pour accompagner la gouvernance. Ils ont en outre permis aux médias de mieux cerner le cadre d’intervention de l’UE. «Tous nos programmes, nos interventions s’alignent sur les priorités du gouvernement en vue de répondre aux attentes des populations et améliorer ainsi leurs conditions de vie», a conclu l’ambassadeur de l’UE au Niger, Dr. Denisa-Elena Ionete.

Siradji Sanda(onep)