Diffa : Session ordinaire du cadre technique régional de l’initiative 3N au titre de l’année 2022

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La session ordinaire du cadre technique régional de l’initiative 3N au titre de l’année 2022 s’est ouverte hier mercredi 23 février 2022 sous la présidence du Secrétaire général du gouvernorat de Diffa, M. Hambaly Bouweye. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans la salle de réunions du Conseil régional en présence du 1er Vice-président du Conseil, du coordonnateur régional de l’I3N, des membres du Cadre technique régional et de plusieurs invités.

Cette session comporte deux principaux points à savoir le partage d’information sur le Fonds d’Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN) et l’opérationnalisation du NEXUS à Diffa.

Procédant à l’ouverture des travaux, le Secrétaire général du Gouvernorat de Diffa s’est réjoui de la parfaite organisation de la cérémonie avant de saluer la présence effective des acteurs concernés. M. Hambaly Bouweye a souligné que le Plan Stratégique de Développement (2022-2026) du FISAN s’intègre dans les politiques nationales et stratégiques sectorielles du Gouvernement. Il s’agit, a-t-il poursuivi, notamment de l’Initiative 3N d’où il tire sa légitimité et sa raison d’être, la Stratégie Nationale de la Finance Inclusive (SNFI) qui lui fournit les outils d’interventions et toutes les stratégies transversales qui donnent des orientations permettant de mettre en place un cadre harmonisé et formel de financement agricole.

Le Plan Stratégique de Développement 2022-2026 du FISAN s’exécutera à travers 4 axes d’interventions regroupant 12 actions pour un coût global (y compris la mobilisation des ressources des IF, des apports personnels, les  apports des collectivités territoriales et Organisations des Producteurs) de 126. 826.915. 000 F CFA.

M. Hambaly Bouweye a noté que la présente rencontre marque un nouveau départ et une nouvelle dynamique. Il a exhorté toutes les parties prenantes à ne ménager aucun effort pour aboutir à la réussite du FISAN qui, constitue l’une des plus importantes reformes du secteur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. «Je profite de cette opportunité pour lancer un appel à tous les partenaires intervenant dans le développement agricole afin qu’ils abondent le mécanisme FISAN pour qu’ensemble nous œuvrons pour l’atteinte des objectifs nobles assignés au secteur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et un développement agricole durable», a conclu le SG du gouvernorat de Diffa.

Mato Adamou,  ONEP DIFFA