Fin de stage de la 1ère promotion de l’Ecole Militaire Supérieure : 26 officiers diplômés d’Etat Major des Forces Armées aptes à servir dans un contexte sécuritaire difficile

Société
Spread the love

Sharing is caring!

L’Ecole Militaire Supérieure (EMS) de Niamey a organisé, hier matin, une cérémonie marquant la fin de la formation de la 1ère Promotion du Cours d’Etat-Major des Forces Armées Nigériennes. Au terme de 8 mois de stage, 26 officiers issus de différents corps (2 officiers de la Gendarmerie Nationale, 2 officiers de la Garde Nationale du Niger et 22 officiers des Forces Armées Nigériennes) ont tous reçu leurs diplômes, des mains du ministre de la Défense Nationale, M. Alkassoum Indattou qui a présidé la cérémonie, en présence notamment de plusieurs hauts responsables des FDS et des parents des récipiendaires.

Selon le commandant de l’école, le Colonel Abdoul Razak Ben Ibrahim, les récipiendaires ont été initiés aux techniques d’Etat-Major, outillés pour le commandement des bataillons et pour le travail en état-major national ou multinational, d’armées ou interarmées et interalliés en prenant en compte nos réalités nationales sur lesquelles cette formation a été calibrée. Ceci, conformément à la vision des plus hautes autorités exprimée par SE Mohamed BAZOUM, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées, le 15 octobre 2021 à l’occasion de la cérémonie de la rentrée solennelle. En effet, le Chef de l’Etat disait «cette Ecole constitue l’expression de notre engagement de nous doter de tous les instruments dont nous avons besoin pour assurer la sécurité de notre pays (…).. Je suis par conséquent confiant quant à la qualité de la formation qui sera assurée dans cette Ecole ainsi que du produit qui en sortira », fin de citation.

«La réussite de ce Cours Etat-Major, impulsée par la hiérarchie militaire qui a mis tous les moyens en œuvre pour son bon déroulement est aussi imputable à la disponibilité et à la résolution des cadres militaires et civils sans lesquels les objectifs de cette formation n’auraient pas été atteints», a dit le commandant de l’école qui a exprimé sa gratitude aux acteurs ayant participé à l’aventure. Le Colonel Abdoul Razak Ben Ibrahim a invité les jeunes diplômés d’état-major à être fiers d’avoir été formés sur un catalogue adapté à nos réalités nationales. Selon le commandant de l’EMS, leurs opinions et leurs contributions compterons pour une meilleure synergie des énergies dans les prises de décisions au regard des responsabilités qui seront les leurs et qui «se situent à l’échelon Tactique dédié à l’action, sous la conduite de l’opératif, l’organisation stratégique et l’ensemble, sous le commandement du Politique».

A l’entame de son discours solennel, le ministre de la Défense Nationale, M. Alkassoum Indattou a transmis à l’ensemble du personnel de l’Ecole Militaire Supérieure des Forces Armées Nigériennes, les vives félicitations du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des armées, pour l’investissement passionné dont ils font montre dans la formation de ces officiers. «L’Etat du Niger continuera son investissement pour accroitre d’une part les capacités d’accueil de cette jeune et prestigieuse école mais aussi et surtout finaliser sa montée en puissance», a réaffirmé le ministre de la Défense Nationale.

Avec les diplômes d’état-major, les officiers sont attendus et leur savoir-faire sera mis à la disposition des états-majors qui se feront le plaisir de les occuper. Les officiers formés auront à exercer des responsabilités dans un contexte sécuritaire difficile, mais qui leur permet de se distinguer et d’amener une contribution essentielle à la sécurisation des populations et à la sauvegarde de l’intégrité territoriale de notre pays. «L’analyse du contexte sécuritaire régionale fait apparaitre notre pays comme une digue contre l’avancée du terrorisme dans la sous-région», dixit le ministre de la Défense Nationale, M. Alkassoum Indattou qui salue la résilience de nos Forces de Défense et de Sécurité qui, ont empêché toute implantation de base terroriste dans notre pays et en prêtant main forte aux pays voisins en cas de nécessité. «Nos Forces de Défense et de Sécurité font face à l’ennemi sur cinq fronts avec courage et dévouement. Elles appliquent rigoureusement les directives données par SE Mohamed Bazoum, Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées», a-t-il soutenu.

 Ismaël Chékaré(onep)