Haut-commissariat à l’Initiative 3N : Formation des formateurs en techniques de coaching en planification budgétaire, programmation, suivi-évaluation axé sur les résultats

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le directeur département programmation, études et prospectives du Haut-commissariat à l’Initiative 3N, M. Mamouda Mahaman Bachar a présidé hier matin à Niamey, l’ouverture des travaux d’un atelier de formation des formateurs en technique de coaching, planification budgétaire, programmation, suivi-évaluation axé sur les résultats. Ces échanges constituent un appui dans les domaines de l’assurance qualité en vue d’une meilleure programmation au niveau des structures maitresses d’ouvrage.

Les échanges qui dureront 5 jours sont axés sur trois modules notamment la Technique de coaching et travail d’équipe, les politiques budgétaires et reformes budgétaires axées sur les résultats et enfin la planification, Budgétisation-Programmation, suivi-évaluation axé sur les résultats.

Les objectifs recherchés à travers le module 1 consistent à intégrer la posture du coach, de prendre connaissance d’outils de cette discipline pour réaliser leur mission et enrichir leur pratique managériale et adopter la posture de manager public coach. S’agissant du 2ème module à savoir politiques budgétaires, programmation et reformes budgétaires axées sur les résultats, il consiste à faire comprendre aux participants les différentes politiques budgétaires et la contrainte de l’UEMOA en la matière, de saisir les principes et procédure d’élaboration de la loi de finances de l’année, de maitriser les principales réformes dans le domaine budgétaire et circuit de la dépense, de pouvoir analyser la situation macroéconomique, le résultat macroéconomique et les objectifs politiques économiques et enfin de développer des compétences dans l’élaboration d’un document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle.

Quant au troisième module à savoir planification, suivi-évaluation axé sur les résultats et la démarche d’élaboration d’une stratégie et un plan d’action de mobilisation des ressources, il permettra aux acteurs d’identifier les étapes de mise en œuvre de la gestion axée sur les résultats, de comprendre le suivi et évaluation de la gestion axée sur les résultats et enfin de connaitre la démarche d’élaboration d’une stratégie et d’un plan de mobilisation des ressources.

A l’ouverture des travaux, le directeur département programmation, études et prospectives du Haut commissariat à l’Initiative 3N a salué le partenariat entre le HCI3N et le cabinet d’Académie de Gestion des Organisations en Afrique (AGOA) qui s’est traduit à travers ces échanges sur le coaching. Pour M. Mamouda Mahaman Bachar, ces échanges sont une occasion pour les participants de s’approprier des différentes démarches méthodologiques en la matière.

Présent à cette cérémonie, le PDG du cabinet d’Académie de Gestion des Organisations en Afrique, Dr  Salah Baba Arwata a souligné l’importance d’une ressource humaine de qualité qui dit-il est le moteur du développement. «Le renforcement de capacité, l’adaptation par rapport aux problématiques de gestion sont aujourd’hui des facteurs clefs du succès pour toute organisation», a-t-il ajouté.

Evoquant les reformes initiées par les pays en développement ces dernières années, le PDG d’AGOA a dit que les organisations publiques sont appelées vers une performance globale. Aujourd’hui, dit-il, l’accent est mis sur la performance de ces organisations. «Or la performance est mesurée sur le résultat sur le terrain. En quoi un programme est efficace? Est-ce que le résultat escompté est  atteint ou pas? C’est dans ce sens que nous apportons notre touche en matière de planification, programmation budgétisation des programmes qui sont lancés», a expliqué Dr Salah Baba Arwata. Il a assuré que ce cabinet est là pour accompagner les différents programmes initiés par le HC/I3N. C’est ainsi qu’il a souligné l’intérêt de renforcer les capacités des acteurs dans une logique d’apprentissage pour partager leurs expériences avec les autres.

Dans ses explications, le directeur AGOA/Maroc, M. Jean Paul Maignan, a insisté sur l’utilité de ce type d’accompagnement notamment le coaching. Selon lui, des nombreuses expériences en Afrique ont montré que la mise en place des actions par les résultats est facilitée par les techniques de coaching car, la gestion par les résultats est un changement en soi et fournit aux gestionnaires des outils ou méthodes facilitant la mise en place de l’AGR, d’où l’intérêt de cette formation qui vise à doter le HC/I3N de ressources humaines qualifiées et efficaces.

 Mamane Abdoulaye(onep)