Plantation d’arbres à Niamey : Planter et entretenir l’arbre, une première préoccupation de tous

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, a procédé, hier matin, non loin de l’Aéroport International Diori Hamani de Niamey, au lancement de la cérémonie de la plantation d’arbres suivie de leur distribution aux différents chefs de quartier de la capitale. Une initiative qui cadre parfaitement avec le Programme de la Renaissance du Niger initié par le  Président de la République et dont l’un des objectifs est  de faire de la capitale Niamey une ville verte, une ville fruitière. Cette année aussi, la nature a été clémente en offrant une situation propice à la plantation d’arbres. La cérémonie a été marquée par la présence des membres du gouvernement ainsi que des autorités régionales et celles de la Ville de Niamey.

Juste après avoir planté son dattier au niveau du premier site identifié, le Premier ministre, Chef du gouvernement, a souhaité à ses compatriotes les meilleurs vœux de bonheur et de santé à l’occasion de cette fête de l’Indépendance, consacrée désormais à la plantation d’arbres. «Je souhaite qu’ensemble, dans un sursaut collectif, nous puissions définitivement prendre à cœur cette question de plantations d’arbres et leur entretien surtout», a-t-il déclaré. Evoquant le thème retenu cette année, à savoir ‘’investir dans la restauration du patrimoine forestier du Niger, c’est investir dans l’avenir’’, SE. Brigi Rafini a remarqué que cela voudrait tout dire. « Notre avenir dépend de ce que nous ferons de notre environnement. C’est la contribution que nous apporterons à sa restauration et à son maintien pour que les générations se succèdent dans un environnement durable », a-t-il précisé. Le Premier ministre a dit qu’il faudrait désormais que la plantation d’arbres devienne une activité non pas secondaire mais plutôt une activité pleine que tous les nigériens puissent s’y investir, investir dans ce domaine combien vital pour la vie des générations futures. Le Chef du gouvernement a exhorté la population à planter beaucoup d’arbres et surtout de les entretenir.

Juste après ce lancement, le Premier ministre et la délégation qui l’accompagne se sont rendus à la devanture de la Cour de Cassation où des plants ont été déposés dans le but de les distribuer aux populations. C’est ainsi que le Chef du gouvernement a procédé à cette distribution en commençant par le doyen d’âge des chefs de quartiers puis les autres membres de la délégation ont fait autant.

À l’issue de cette distribution d’arbres, le Premier ministre SE. Brigi Rafini est revenu pour dire qu’à travers cette action du président de la Délégation Spéciale de Niamey, dorénavant, chaque année au moins un habitant plante un arbre. Selon le Chef du gouvernement, c’est l’objectif que le PDS s’est donné. « Environ un million et demi d’arbres vont être plantés aujourd’hui Incha’Allah », a-t-il déclaré. Le Chef du gouvernement a félicité le PDS, tout en souhaitant que cette expérience puisse se multiplier, se généraliser surtout sur l’étendue du territoire et que chaque commune fasse l’effort, chaque année, de planter autant d’arbres qu’elle a d’habitants. « C’est à notre portée. C’est le minimum qu’on puisse faire, c’est-à-dire non seulement de planter mais aussi d’entretenir les arbres», a-t-il laissé entendre. Le Premier ministre a aussi salué cette innovation des autorités de la Ville de Niamey tout en réitérant ses félicitations au PDS qui a pris le devant de cette opération que « nous souhaitons se généraliser sur l’ensemble du territoire de notre pays qui en a fortement besoin. Un pays dont plus de la moitié est désertique, il faudrait bien que cette question d’arbres soit l’une de nos préoccupations première», a-t-il conclu.

Abondant dans le même sens, le président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou, a dit que la Ville de Niamey a connu un grand changement physique ; il faudrait bien habiller ces réalisations  par des arbres, ce qui rendra la ville verte. Selon lui, « cela va permettre d’embellir notre capitale». Plusieurs associations se sont mobilisées pour planter des arbres au niveau des espaces publics et les rues et la Ville de Niamey s’est engagée à les soutenir pour l’entretien », a-t-il assuré.

Cela « nous permettra de relever le défi, celui de faire de la Ville de Niamey une ville verte, fruitière, la ville sahélienne la plus verte », a estimé M. Mouctar Mamoudou, tout en exhortant la population de Niamey de ne pas laisser divaguer les animaux, d’entretenir ces plans pour qu’ils puissent grandir.

Pour sa part, le gouverneur de la région de Niamey, M. Issaka Hassan Karanta, a dit que la plantation d’arbres est l’une des stratégies de développement que nos autorités ont pensées pour lutter contre l’avancement du désert. Il a salué l’initiative des autorités de la Ville de Niamey qui consiste à développer des pépinières au niveau des cinq arrondissements et de signer des contrats avec les privés pour que trois millions d’arbres soient plantés par an au niveau de la capitale. Le Gouverneur de la région de Niamey a annoncé que les plants seront disponibles au niveau des quartiers afin de faciliter aux populations de s’en procurer. Notons que peu après ces plantations et distribution d’arbres, le PDS a procédé au lancement d’une campagne de sensibilisation, d’information et de conscientisation de la population qui sillonnera les différents quartiers de la capitale au sujet de la plantation et de l’entretien des arbres.

 

Mamane Abdoulaye(onep)