Point de presse du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche : Phd. Mamoudou Djibo annonce les résultats de la session 2021 du baccalauréat et dévoile quelques vérités

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Phd. Mamoudou Djibo a animé hier un point de presse relativement à la proclamation des résultats définitifs des examens du baccalauréat, session 2021. Pour rappel, cette année, la session du baccalauréat s’est déroulée du 4 au 17 août sur toute l’étendue du territoire national. Ainsi, sur les 78.372 candidats qui ont composé, 17.829 ont obtenu leurs parchemins dans les différentes séries et spécialités du baccalauréat nigérien dont 6.442 filles, soit un taux de réussite de 22,75% et donc un recul de 11 points par rapport à la session précédente.

Au total, ils étaient 82.133 candidats dont 30.633 filles inscrits à la session de baccalauréat 2021. Ils étaient répartis dans 197 centres d’examen dont 58 à Niamey. 3.762 candidats inscrits dont 929 filles se sont absentés, soit 4,58% de l’effectif. Selon le ministre l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ce sont donc, 78.372 qui ont composé, dont 29.771 filles. «Les filles représentent 37,29% des candidats inscrits et 37,98% des candidats présents», a-t-il insisté sur la question du genre.

Le ministre Mamoudou Djibo a présenté en détail le taux de réussite par région qui se présente comme suit. Ainsi, la région d’Agadez compte 3.891 candidats présents dont 1 810 filles et a enregistré un taux de réussite de 23,75%. Quant à la région de Diffa, elle a présenté 1.710 candidats dont 858 filles et a enregistré un taux de réussite de 23,68%. Pour la région de Dosso, ils étaient 8.210 candidats dont 2 843 filles et le taux de réussite est de 22,74%. La région de Maradi a présenté 14.530 candidats dont 4.383 filles et a enregistré un taux de réussite de 17,98%. Quant à Niamey, elle a présenté 24.717 candidats dont 11.143 filles et a enregistré un taux de réussite de 27,02%. La région de Tahoua a présenté 8.527 candidats présents dont 2 472 filles et un taux de réussite de 22,13%. Tillabéri a présenté 6 358 candidats dont 2.533 et a enregistré un taux de réussite de 20,70% tandis que la région de Zinder qui a 10.414 candidats présents dont 3.725 filles a enregistré un taux de réussite de 20,50%.

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a ensuite donné les résultats et le taux de réussite par type de baccalauréat. Ainsi, la session 2021 a enregistré un taux de réussite de 21,79% pour le baccalauréat de renseignement secondaire général; 25,35% pour le baccalauréat de l’enseignement technique; 40,38% pour le baccalauréat de l’enseignement professionnel. Phd. Mamoudou Djibo a en outre précisé que, s’agissant des séries classiques du baccalauréat de l’enseignement secondaire général et de la série E, qui concentrent plus de 93% des candidats ayant composé, le taux de réussite se présente comme suit : 23,55% pour la série A4 avec 10.298 candidats admis sur les 43.737 présents; 28,65% pour la série A8 avec 1.251 candidats admis sur les 4.367 présents; 50,99% pour la série C avec 103 candidats admis sur les 202 présents; 17,26% pour la série D avec 4.266 admis sur les 24.714 présents et 52% pour la série E avec 26 candidats admis sur les 50 présents.

Le ministre Mamoudou Djibo a souligné que globalement, le taux de réussite au baccalauréat 2021 qui est de 22,75% toutes séries et spécialités confondues est en très net recul avec une chute significative de 11 points par rapport aux 33,76% de la session de l’année dernière. «Les filles représentent 36,13% de l’effectif total des admis. De ces candidats admis, 994 dont 370 filles ont obtenu la mention assez bien, 89 dont 54 filles ont eu la mention bien et 7 dont 3 filles ont obtenu la mention très bien», a-t-il précisé.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche a, au cours de ce point de presse tenu à remercier, au nom du gouvernement, la HALCIA, les acteurs de l’école nigérienne et toutes les bonnes volontés qui ont œuvré pour la réussite de cette session qui vient de s’achever sur une note de satisfaction générale. Toutefois Phd. Mamoudou Djibo a appelé les parents et les élèves à cultiver l’esprit de l’effort dans le travail pour un mérite honorable. Relativement à l’organisation de baccalauréat, le ministre a déploré la pratique de certains chefs de département qui, dit-il, envoie des individus non qualifiés dans l’organisation de baccalauréat. «Je porterai plainte contre les contrevenants de cette pratique devant les juridictions compétentes», a-t-il prévenu.

Phd. Mamoudou Djibo a déploré le fait qu’une tricherie se développe sur toute la chaine surtout avec les établissements privés d’enseignement supérieur. Le ministre a relevé l’existence de 382 appellations de filières alors qu’on devrait se retrouver avec 23 filières uniquement. Autre chose, a-t-il ajouté, «Nous avons des établissements privés supérieurs qui prennent des élèves sous réserve de bac. C’est de la tromperie. Nous sommes en train de décourager les candidats recalés de reprendre la classe de Terminale afin de se mettre à niveau», a-t-il expliqué avant d’assurer que toutes les leçons vont être tirées en vue d’améliorer l’ensemble du processus dans ce pays.

 Seini Seydou Zakaria(onep)