Pose de la 1ère pierre pour la construction de la ‘’Cité Sultan Younouss’’ par la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou : 100 logements sociaux pour les veuves et orphelins des FDS et pour les couches vulnérables

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

En marge de la célébration du 60ème anniversaire de la proclamation de l’indépendance communément appelée ‘’fête de l’arbre’’, qui s’est déroulée cette année à Agadez, la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou, a procédé à la pose de la 1ère prière pour la construction des logements sociaux. Dénommée ‘’Cité Sultan Younouss’’, cette cité est une initiative de la Fondation Tattali Iyali avec un de ses partenaires à savoir la Fondation Islamique Internationale de Bienfaisance (FIIB) au profit des veuves et orphelins des Forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi des autres couches vulnérables de la région.

 

Agadez est la 5ème capitale régionale après Niamey, Dosso, Tillabéri et Tahoua, à bénéficier de cette initiative salvatrice de la Fondation Tattali Iyali qui a su nouer un partenariat fécond avec plusieurs organisations, fondations et institutions internationales au bénéfice des couches vulnérables du Niger. Ainsi la cité Sultan Younouss, dont la Première Dame a posé la 1ère pierre de construction le 3 août dernier à Agadez, est composée de 100 logements sociaux, d’une école, d’un centre de santé intégré et d’un forage au profit des veuves et orphelins des FDS ainsi que des autres couches vulnérables.

Comme dans les initiatives similaires précédentes, la Première Dame s’est dit particulièrement heureuse d’être partie prenante à cette initiative qui permet à des familles entières de disposer de toits décents. Dr Lalla Malika Issoufou a, à cette occasion, réitéré sa conviction selon laquelle une maison est, pour une famille, le premier facteur de sécurité mais aussi de dignité et de bien-être. «Offrir un logement décent aux familles c’est donc les sécuriser, préserver leur dignité et garantir leur mieux-être», a-t-elle rappelé. Une conviction pour laquelle, la présidente de la Fondation Tattali Iyali, se bat pour nouer des partenariats avec des structures et organisations à même d’accompagner la Fondation à aider les familles à réaliser ce rêve.

Mieux encore, ces initiatives de la Fondation Tattali Iyali sont en parfaite cohérence avec le Programme de Renaissance porté par le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, et mis en œuvre par le Gouvernement. «En effet, un des engagements du Président de la République en matière de logements sociaux est qu’ils profitent, en priorité, aux plus démunis c’est à dire à ceux qui en ont le plus grand besoin», aime à rappeler la Première Dame.

Dans cette lancée, Dr Lalla Malika Issoufou ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, ce programme de reverdissement des villes et de construction de logements sociaux couvrira toutes les huit (8) capitales régionales. Ainsi la Fondation Tattali Iyali lancera bientôt les mêmes chantiers dans les trois capitales régionales qui restent à savoir Maradi, Zinder et Diffa.

Il faut rappeler que la FIIB est un partenaire de longue date de la Fondation Tattali Iyali. Présente au Niger depuis plusieurs années, la FIIB a mené plusieurs dizaines de projets en partenariat avec la Fondation Tattali. Créée en 1987 par arrêté N°157/MI/MDI/DAPA du 18 novembre 1987, la FIIB a son siège social au Koweït. Elle est une organisation apolitique, humanitaire et à but non lucratif. Ses interventions au Niger concernent des secteurs comme l’éducation, la santé, l’hydraulique à travers la réalisation d’infrastructures sociales (écoles, CSI, mosquées, puits pastoraux ou villageois, adduction d’eau potable, etc.), l’assistance aux personnes vulnérables (veuves, orphelins, personnes âgées ou en situation de handicap, etc.). C’est pour toutes ces raisons que la Première Dame Lalla Malika Issoufou a décerné un témoignage de satisfaction à la FIIB. Le témoignage a été remis par Dr Lalla Malika Issoufou au représentant de ladite fondation lors de la cérémonie de pose de 1ère pierre qui s’est tenue le 3 août dernier à Agadez.

 

‘’Agadez, ville verte et propre’’, une initiative de la commune et de la Fondation Tattali Iyali

 

Toujours en marge de la célébration de la fête de l’arbre, la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou a procédé au lancement du programme ‘’Agadez, ville verte et propre’’. Ce programme est une réponse conjointe de la Commune d’Agadez en collaboration avec la Fondation Tattali Iyali, à l’appel du Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, qui à l’occasion de la fête de l’arbre, édition 2020, a exhorté les Nigériens à planter et entretenir les arbres. Cette initiative s’inscrit aussi dans la droite ligne du thème de l’édition 2020 de la fête de l’arbre qui est «Investir dans la restauration du patrimoine forestier national, c’est investir dans l’avenir».

A travers le programme ‘’Agadez ville verte et propre’’, des milliers d’arbres fruitiers et autres espèces locales seront plantés dans les principales artères de la ville, sur le site de la cité Sultan Younouss, dans les cimetières, les mosquées, les écoles, les centres de santé intégrés et autres espaces publics. Une fois réalisés, ces espaces verts serviront de réserves d’oxygène et donc de poumons pour la capitale de l’Aïr.

Siradji Sanda(onep)

Source : Fondation Tattali Iyali