Projet Zaman Taré : La coexistence pacifique pour une vie meilleure

Dossier
Spread the love

Sharing is caring!

Dans le cadre des activités du projet Action Communautaire pour le Pluralisme Culturel et Religieux au Niger et au Nigéria (Zaman Taré), gràce à un financement de l’Union Européenne  il a été réalisé une série de formations dans les zones cibles (Maradi, Zinder, Diffa et Agadez) du 6 mars au 10 avril 2022. Ces formations ont pour objectif global de renforcer les capacités des bénéficiaires et acteurs (Jeunes membres de la fada Zaman Taré, Conseillers municipaux, les chefs de groupements, les chefs de tribus, les leaders religieux, les journalistes, les enseignants et directeurs d’écoles, étudiants). En collaboration avec la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) à travers ses représentant régionaux de Zinder et d’Agadez, du directeur régional des archives de Diffa et représentant de l’ONEP, de la Direction régionale de l’Enseignement National (DDEN), de la Direction Départementale de l’Enseignement Primaire (DDEP), des différents Recteurs et Comités Exécutifs de l’UENUN des universités des régions cibles. Grâce à toutes ces personnalités en leur qualités de formateurs, de facilitateurs, de mobilisateurs, ces différentes rencontres ont connu une réussite inestimable.

La formation des dirigeants locaux

Les régions de  Maradi, Zinder, Diffa et Agadez ont abrité la formation des conseillers de ville et des mairies des communautés urbaines des chefs-lieux de régions. A ceux-là s’ajoutent les chefs de quartiers, les chefs coutumiers et chefs de groupements (peulh, touareg, Kanuri, etc.) et les représentants des sultanats. Ces formations avaient pour thème : « Rôle et place des dirigeants locaux dans le processus de la tolérance culturelle et religieuse au Niger ».

L’objectif global assigné à ces rencontres était de : Former les conseillers, les responsables de groupements, les représentants des sultanats et chefs de quartier sur le vivre ensemble et sur les instruments juridiques qui prônent la tolérance culturelle et religieuse au Niger, en collaboration avec la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH).

Au total 140 leaders hommes et femmes ont reçu ce renforcement de capacité dans les différentes régions citées plus haut. Ces rencontres ont été rehaussés par la participation de hautes personnalités coutumières, on peut citer entre autres l’Alkali de Zinder, le Marka du Sultan de DAMAGARAM., des anciens maires des chefs-lieux de région.

«Grâce au projet Zaman Taré, j’ai compris davantage en tant que leader que je dois être impartial dans mes conciliations et un modèle pour mon peuple. J’ai rencontré un magistrat de qualité qui se rend disponible pour nous accompagner afin de nous aider à corriger certains de nos agissements qui ne nous honorent pas » nous relate un participant.

La formation des journalistes

Les régions de Zinder, Diffa et Agadez ont abrité la formation des journalistes en langue des radios communautaires membres du réseau des journalistes en langue. Cette formation a outillé les journalistes sur l’impartialité des médias afin que leur capacité soit renforcée. Les thématiques développées sont  entre autres la  tolérance culturelle et religieuse ; le rôle et place des médias dans le pluralisme culturel et religieux ; la  neutralité et l’impartialité des médias dans un contexte de pluralisme culturel et religieux ; et les  approches techniques pour une meilleure maitrise de débat radio/ télé. Au total 60 journalistes et animateurs communautaires ont été formés.

Par M. Yonli Labdani Assane, Coordonnateur National du Projet Zaman Taré