Système d’assurance de la Carte Brune CEDEAO : La systématisation et la digitalisation du dispositif régional à l’ordre du jour de la réunion de Niamey

Société

Le ministre des Finances, M. Ahmat Jidoud a présidé le jeudi dernier, à Niamey, la cérémonie d’ouverture de la 2ème réunion du Conseil des Bureaux du système d’assurance de la Carte Brune CEDEAO. Cette rencontre de partage et d’échanges sur le règlement des sinistres transfrontaliers dans les pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, s’inscrit dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des instruments du Système de la Carte Brune commune. Cette réunion a pour thème «la systématisation et la digitalisation de l’Attestation Carte Brune CEDEAO».

Ces assises viennent sensibiliser davantage les acteurs de la zone et par ricochet leurs marchés d’Assurances respectifs sur des réformes combien importantes pour la relance effective du Système de la Carte Brune. Pour le parrain des assises de Niamey, le ministre nigérien des Finances, M. Ahmat Jidoud, «au sein du Système de la Carte Brune, la libre circulation prônée par nos Chefs d’État est soutenue par les différents protocoles notamment, celui systématisant la délivrance de l’attestation d’Assurance Carte Brune CEDEAO». En plus, de la digitalisation devant contribuer à une meilleure application des textes pour un renforcement technique et financier des Bureaux Nationaux, le ministre Jidoud dit attendre avec intérêt les conclusions qui sanctionneront les travaux de la présente réunion.

Auparavant, le président du conseil d’administration du Bureau National nigérien de la Carte Brune, M. Abdoulaye Mamadou Traoré, a rappelé que, le Système d’Assurances de la Carte Brune CEDEAO, institué par les Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres de la CEDEAO, vise d’abord à faciliter et promouvoir la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace CEDEAO et ce faisant, contribuer à une réelle intégration régionale. Il s’agit en effet d’assurer aux victimes d’accidents de la route, une

indemnisation prompte et équitable des préjudices occasionnés par la circulation routière intra-communautaire. «C’est pour s’assurer la bonne mise en œuvre de ces nobles objectifs, que le Système d’Assurances de la Carte Brune CEDEAO organise chaque année deux réunions qui regroupent notamment, les représentants des Bureaux Nationaux, des Directions Nationales des Assurances et des compagnies d’assurances des pays membres de la CEDEAO», a-t-il précisé. Il s’agit  à travers ces rencontres de faire le suivi des mesures édictées et en particulier de faire le point des difficultés rencontrées et préconiser des solutions. «C’est notamment, dans cette optique que les dossiers de sinistres en litige entre les compagnies d’assurances des Etats membres sont passés en revue», a relevé M. Abdoulaye Mamadou Traoré.

Ces réunions semestrielles constituent ainsi un cadre privilégié d’échanges et de partage d’expériences au sein de la communauté, tout comme elles offrent une plateforme de réflexion et de renforcement de l’esprit communautaire en œuvrant à faciliter les procédures pour permettre une prise en charge rapide et équitable des sinistres frontaliers, le tout dans l’intérêt des populations de la CEDEAO. La réunion de Niamey consiste d’une part à évaluer la mise en œuvre d’une mesure visant à doter les bureaux nationaux de ressources leur permettant de jouer pleinement et efficacement leur rôle d’intermédiaire et de relais dans le règlement des sinistres transfrontaliers. D’autre part, il est question de s’adapter à l’évolution du temps, à travers la digitalisation qui n’est plus un choix mais une nécessité absolue, afin de réduire significativement le délai de traitement des sinistres.

«Nous nous devons plus que jamais de veiller à ce que la sécurité et le bien-être de nos concitoyens soient au premier plan des travaux de la CEDEAO en vue de la réalisation de ses objectifs», a déclaré le représentant de la commission de la CEDEAO.

Il faut enfin noter qu’au cours de la cérémonie, M. Bio Adamou du Niger, ancien secrétaire général  de la carte brune de la CEDEAO a été distingué  après avoir accompli deux mandats au siège du sytème d’assurance de la carte brune CEDEAO à Lomé pour le travail remarquable.

Ismaël Chékaré(onep)