35ème anniversaire de la Journée Internationale des Volontaires, édition 2021 : Appel au soutien au volontariat pour le développement du pays

Société

A l’instar des autres pays de la Communauté Internationale, le Niger a commémoré, hier 5 décembre, le 35ème anniversaire de la Journée Internationale des Volontaires (JIV-2021) sous le thème «Le volontariat maintenant pour notre futur commun». A cette occasion, le ministre de l’Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, M. Maman Ibrahim Mahaman a livré un message. Cette journée célébrée depuis 1985 vise à rendre hommage à l’action volontaire mais est aussi une occasion pour sensibiliser le public sur les apports immenses des volontaires du monde entier à l’amélioration de la condition humaine.

Dans son message, le ministre de l’Aménagement du Territoire et de Développement Communautaire, M. Maman Ibrahim Mahaman a dit que cet événement interpelle toute la population de «notre pays et nous invite à tourner nos regards vers toutes ces personnes de bonne volonté qui consacrent quelque temps de leur vie à servir les autres et contribuent ainsi à l’avènement d’un monde meilleur». Le ministre Maman Ibrahim Mahaman a précisé qu’être volontaire, c’est donner et partager son temps et son talent, et c’est aussi la vocation de servir autrui, d’accompagner les personnes en difficultés à travers diverses actions individuelles ou collectives.

Pour le ministre en charge du développement communautaire, en s’engageant de façon désintéressée dans des missions humanitaires ou des actions de développement, les volontaires font ainsi une œuvre utile, un acte de citoyenneté et de patriotisme. A travers cette célébration de la Journée Internationale de Volontariat, «nous voulons rendre un hommage mérité à toutes ces femmes et à tous ces hommes, jeunes et vieux qui se sacrifient pour le bien être des autres», a-t-il rappelé

Le ministre Maman Ibrahim Mahaman fait constater qu’au Niger, le volontariat est une pratique ancestrale et continue de nos jours à jouer un rôle significatif dans l’amélioration des conditions de vie des concitoyens dans nos villes et villages. Pour promouvoir cet esprit de solidarité et améliorer la délivrance des services sociaux de base aux populations, «le Niger a institué ces dernières années le Service Civique National et créé le Service National de Participation (SNP) et l’Agence Nigérienne de Volontariat pour le Développement (ANVD)», a-t-il déclaré.

Le ministre Maman Ibrahim Mahaman a dit que le Gouvernement du Niger est en train de mener des réflexions pour trouver une formule permettant d’améliorer la performance des différentes formes d’engagement citoyen en vue d’atteindre les objectifs du Programme de Renaissance Acte III du Président de la République et de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement, notamment les réponses aux défis de l’insuffisance du personnel dans le secteur de l’éducation et de la santé. «Au Niger, nous envisageons de faire de la nouvelle formule de volontariat un véritable outil de développement et une passerelle pour nos jeunes vers une vie adulte professionnelle», a-t-il annoncé.

Par ailleurs, le ministre de l’Aménagement du Territoire et de Développement Communautaire, M. Maman Ibrahim Mahaman a lancé un appel à l’ensemble des acteurs et aux partenaires du Niger pour accompagner le gouvernement dans ce processus pour un meilleur futur commun.

Mamane Abdoulaye(onep)