À l’Assemblée nationale : Les neuf (9) nouveaux membres de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) prêtent serment

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les travaux en séance plénière de la 2ème session ordinaire au titre de l’année 2021, dite session budgétaire de l’Assemblée nationale se poursuivent activement à l’hémicycle, Place de la Concertation à Niamey. La séance du samedi 9 octobre 2021 a été présidée par SE Seini Oumarou, président de l’institution avec pour ordre du jour la prestation de serment des nouveaux membres de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH). La cérémonie s’est déroulée en présence du commissaire du gouvernement, M. Mahamadou Zada, ministre de la Communication, Chargé des Relations avec les Institutions, des membres du gouvernement et de plusieurs invités.

Selon les textes régissant la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), il est exigé qu’avant leur prise de fonction, ses membres doivent d’abord prêter serment devant le président de l’Assemblée nationale.

Les 9 nouveaux membres qui se sont ainsi prêtés à cette obligation réglementaire sont M. Brah Ali Mamadou, représentant élu des Magistrats ; M. Mamadou Fodi Boureima, représentant élu des Avocats ; M. Insa Garba Saidou, représentant élu des organisations de défense des droits humains et de la promotion de la démocratie ; Mme Kako Fatima, représentante élue des associations féminines de défense des droits de la femme ; M. Ali Dodo, représentant des syndicats des travailleurs ; Mme Maikassoua Rachidatou, représentante des universités ; Messieurs Elhadj Moussa Maty et Mahamadou Zeti Maiga, représentants de l’Assemblée nationale ; et M. Ali Kado, représentant des organisations paysannes.

Au cours de la cérémonie, ces nouveaux commissaires ont prononcé ainsi la formule du serment : «Je jure de bien et fidèlement remplir mes fonctions telles que prévues par la Constitution et la loi, de les exercer en toute indépendance, d’assurer sans défaillance les devoirs que la Constitution et la loi m’imposent et de garder le secret des informations et des délibérations. En cas de parjure que je subisse les rigueurs de la loi». Le président de l’Assemblée nationale a pris acte de leur serment et les a renvoyés à l’exercice de leur fonction de membres de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) du Niger.

Pour rappel, la CNDH est une autorité administrative indépendante avec pour mission principale de protéger et promouvoir les droits humains au Niger. Les fonctions de membre de la Commission Nationale des Droits Humains sont incompatibles avec l’exercice de tout mandat électif, de tout emploi public, civil ou militaire, de toute fonction de représentation nationale, de toute activité professionnelle à l’exclusion de l’enseignement.

 Seini Seydou Zakaria(onep)