Atelier de Démarrage des travaux sur l’appui à l’élaboration des modèles de prévision des recettes : Renforcement des capacités des régies financières pour une meilleure mobilisation des recettes

Société

Le Secrétaire général du Ministère des Finances, M. Mamane Boukari, a présidé hier matin à Niamey, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de démarrage des travaux sur l’appui à l’élaboration des modèles de prévision des recettes. L’objectif de cette rencontre est d’élaborer des modèles de prévision basés sur l’analyse des données, et  renforcer les capacités opérationnelles des administrations fiscales du Niger en matière de prévision des recettes et de simulation de l’impact des mesures fiscales.

 A l’ouverture des travaux, le Secrétaire général du Ministère des Finances, a souligné que son département ministériel souscrit avec conviction à la réalisation de l’activité qui est en adéquation avec les orientations et les besoins exprimés dans le programme de gestion des réformes des finances publiques. Le renforcement des capacités en prévision de recettes permettra d’améliorer les indicateurs PEFA du Niger notamment sur la crédibilité budgétaire, le renforcement des arguments lors des discussions avec les partenaires techniques et financiers et la poursuite de la mise à niveau du système de gestion des finances publiques aux normes et standards internationaux.

M. Mamane Boukari a, à cet effet, indiqué que, la mise en œuvre de l’activité se fera avec l’accompagnement d’un consultant international qui travaillera en présentiel et à distance avec un groupe de travail. Le groupe de travail comprend les principaux fournisseurs de données statistiques et économiques. Le consultant international ayant prouvé son expertise dans les pays de la sous-région est mis à la disposition du groupe, et cela pour une durée de six mois.

D’après le Secrétaire général du Ministère des Finances, cet atelier est le premier d’une série de trois sessions d’ateliers à organiser en présence du consultant. L’objectif de ce premier atelier, est selon lui, de jeter les bases des travaux tout en permettant au consultant d’affiner la compréhension des besoins, de procéder à une première collecte de données, de partager l’expérience d’un autre pays de la sous-région, d’entretenir le groupe de travail sur les techniques et méthodes de prévision.

M. Mamane Boukari a enfin assuré que le Ministère des Finances est déterminé à poursuivre les réformes des finances publiques notamment dans le domaine de la mobilisation des ressources intérieures afin d’assurer, de façon durable, le financement des besoins des citoyens.

Pour sa part, le chef de mission du projet d’appui à la mobilisation des ressources intérieures, M. Mahamadou Harou, a relevé que le projet PAMRI, est un projet qui appuie les régies financières pour accroitre la mobilisation des ressources intérieures à travers le renforcement des capacités des régies en termes de formation, de dotation en matériels et outils. Ce projet a-t-il ajouté, entend accompagner les régies à améliorer et augmenter l’assiette fiscale et le taux de pression fiscal au Niger. A l’installation du projet, une étude de faisabilité a précisé que, les régies ont besoin d’être renforcées, pour qu’il n’y ait pas des grands écarts entre les prévisions et les réalisations. Selon M. Mahamadou Harou plusieurs études ont montré qu’il y a des zones à améliorer en termes de prévision de recettes au Niger.

Farida Ibrahim Assoumane(onep)