Au cabinet du Premier ministre : Le Chef du gouvernement reçoit une délégation de la Plateforme des régulateurs de l’UEMOA et de la Guinée

Société

En marge des travaux de l’atelier de réflexion de la Plateforme des régulateurs de l’UEMOA et de la Guinée, une délégation constituée des responsables de structures de régulation des pays membres a été reçue en audience, en début d’après-midi d’hier, 31 août 2022, par le Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou. Cette audience s’est déroulée en présence du président du Conseil Supérieur de la Communication, Dr Sani Kabir.

A leur sortie d’audience, le Chef de la délégation et président de ladite plateforme, M. Babacar Diagne a indiqué que, c’est la deuxième fois qu’une audience leur a été accordée par le Chef du gouvernement nigérien. «Nous avons fait le point au Premier ministre des travaux que nous sommes en train de faire, ici à Niamey, depuis deux jours, relativement à l’amélioration de nos textes sur les redevances à verser par rapport aux fréquences radioélectriques dans l’espace UEMOA et la Guinée. Il a été constaté que ces redevances sont souvent mal payées ou versées en retard ou de manière irrégulière, selon les pays», -t-il déclaré. D’après M. Diagne, des experts ont ainsi proposé des tarifs des redevances selon les types de

fréquence/licence attribuée (Radio et télévision locale nationale, internationale, bouquet MMD, etc.) ; un mode de  recouvrement et d’usage des ressources recouvrées conformément aux législations nationales ou celles de certains pays membres de l’UEMOA, en s’inspirant des bonnes pratiques et une directive commune prenant en compte le régime tarifaire applicable aux redevances sur les fréquences radioélectriques.

M. Babacar Diagne devait aussi préciser que les participants ont eu à harmoniser ces textes et des pertinentes recommandations seront formulées à la fin des travaux pour un meilleur recouvrement de ces redevances au niveau de tous les pays de l’UEMOA et de la Guinée. «Nous avons donné au Premier ministre la primeur de tous ce que nous avons fait à Niamey, avant de les transmettre au niveau de l’UEMOA. Le Premier ministre nous a ainsi prodigué des sages conseils, qui nous seront utiles, dans le cadre de l’achèvement de nos travaux et de l’application des conclusions qui en seront issues», a indiqué le président de ladite plateforme. «Nous avons aussi félicité et remercié les autorités nigériennes, d’abord pour l’accueil qui nous a été réservé, ensuite pour le soutien indispensable et régulier qu’elles apportent au CSC du Niger. Si le président de cette institution (CSC) a pu nous réunir, d’abord, en décembre 2021, lors du Colloque International organisé par le CSC et aujourd’hui pour la tenue de cet atelier de réflexion de notre plateforme des régulateurs, c’est grâce à ce soutien constant des autorités et nous nous réjouissons du travail abattu à Niamey ainsi que, l’accueil et l’attention dont nous avons bénéficié ici à Niamey», a conclu M. Babacar Diagne.

Notons qu’en plus d’une feuille de route pour l’application des conclusions des travaux de cet atelier des régulateurs, il est entendu aussi une Déclaration de Niamey, relative à la présente rencontre.

Mahamadou Diallo(onep)