Au Palais de la Présidence : Le Chef de l’Etat reçoit, félicite et encourage les lauréats du Prix de l’Excellence et du Mérite et leurs enseignants

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

A l’issue de la 11ème édition du Prix de l’Excellence et du Mérite de la fondation Noor de la Première dame, les lauréats de ce prestigieux prix ainsi que leurs enseignants et encadreurs ont été présentés au Président de la République M Mohamed Bazoum, le vendredi 03 août lors d’une sobre cérémonie qui  s’est déroulée en présence de tous ministres en charge de l’éducation et de la formation et, tout naturellement, celle de la Première dame Mme Hadiza Bazoum. En effet, la Première dame, qui entend poursuivre inexorablement l’œuvre louable de celle qu’elle appelle affectueusement sa «Grande Sœur» l’ancienne Première dame Mme Aissata Issoufou, inscrit son action dans le cadre de l’accompagnement des autorités dans leurs efforts de faire de l’éducation le premier levier du développement du Niger. C’est dans cette logique que l’édition 2021 est placée sous le signe de «la qualité de l’éducation et de la formation par le numérique»

Cette année, du fait du contexte de la Covid 19, la fondation Noor n’a pas fait venir tous les lauréats à Niamey, explique-t-on, mais c’est plutôt les plus méritants des méritants de tous les niveaux du secondaire et filières de formation professionnelle qui ont eu l’honneur d’être reçus au Palais de la Présidence par le Chef de l’Etat. Leurs autres lauréats, qui n’ont pas du tout démérité le voyage de la capitale, ont reçu leurs prix dans les différents chefs-lieux des régions des mains des autorités régionales toujours par les soins de la fondation Noor. De 2011 à 2021, plus de trois milles élèves et apprenants des différentes filières de formation se sont vus attribuer des prix d’Excellence et du Mérite par la fondation Guri Vie Meilleure de l’ancienne Première dame Aissata Issoufou. Sa successeuse ayant pris le relai avec beaucoup d’enthousiasme n’a pas, comme le dit un adage «du sable sur les genoux» et entend porter le flambeau encore plus haut pour le bien de l’école nigérienne.

Entouré de ses ministres en charge de l’Education et de la Formation ainsi que la Première dame et le staff  de sa fondation, le Président Mohamed Bazoum avait fière allure ce jour-là face à ces élèves, étudiants et apprenants qui font la fierté de leurs parents et du Niger. Le Chef de l’Etat n’y a pas perdu une seule seconde en s’adressant à eux pour leur dire tout le plaisir qui l’animait de les voir en face de lui, au Palais de la Présidence. Rappelant ce que fut la cérémonie de remise des prix la veille, le Président Bazoum a eu ces mots à l’endroit des lauréats : «c’est à mon tour, à moi, aujourd’hui de vous féliciter bien vivement pour vos résultats, pour vos performances». A ces jeunes nigériennes et nigériens, qui font honneur à la Nation, le Chef de l’Etat leur rappela qu’il a mis l’école comme priorité N° 1 dans son programme de campagne qu’il a soumis au peuple nigérien pour solliciter son suffrage, justifiant ce choix cet engagement par le caractère contre-performant du système éducatif nigérien et estimant que cela est suffisamment édifiant pour créer les conditions du sursaut indispensable pour l’avenir du Niger.

Le Chef de l’Etat leur signifiait, comme il l’a souvent fait, que «la concurrence entre les Nations et les Etats, se résume aux performances de leurs systèmes éducatifs». Il a expliqué que le bon fonctionnement et la performance du système éducatif sont le gage de la prospérité de l’économie d’un pays et de sa  société. Le Président de la République a estimé que les citoyens ne peuvent voir leurs conditions de vie s’améliorer tant qu’ils n’ont pas un système éducatif qui forment des citoyens aux différents métiers qu’il faut pour donner l’impulsion nécessaire au développement économique avant d’avertir que «nous resterons toujours à la traine tant que nous n’avons pas fait en sorte que nous améliorions les conditions de performance de notre système éducatif».

Le Président de la Réplique ajoute: «c’est cela mon ambition. Mon ambition, c’est de faire en sorte que beaucoup de Nigériens de votre âge soient comme vous. Vous êtes aujourd’hui les meilleurs. Et vous auriez été bien plus que vous ne l’êtes aujourd’hui, vous qui avez le mérite d’être notre fierté, si nous avions un système éducatif encore plus performant». Face aux lauréats, leurs encadreurs et tous les invités, le Chef de l’Etat a réitéré sa détermination de jeter les bases des réformes du système éducatif nigérien, de soutenir tous les enfants nigériens même ceux qui sont les zones les plus lointaines, pour leur offrir la chance de devenir des personnes pleines comme il se doit. La conviction du Président Bazoum est que «lorsqu’on n’a pas été instruit, on est singulièrement diminué». Le chef de l’Etat a reconnu sans ambages qu’il y a ici au Niger des citoyens qui sont loin d’être des citoyens épanouis à «cause du peu de chance que leur donne notre système éducatif».

Aux jeunes lauréats, le Président de la République, doublement arboré sa tenue «jeune-cadre» d’enseignant et son boubou de père, a indiqué que les autorités ont l’ambition d’offrir les mêmes chances à tous les enfants pour qu’ils aient les mêmes aptitudes que ces lauréats qui, sont aujourd’hui des modèles pour tous les enfants du pays. Pour le Chef de l’Etat, ce que sont devenus ces jeunes filles et garçons est son seulement le fruit de la bonne éducation reçue de leurs parents mais aussi le fruit du don de soi qui les a élevés à cette vertu. Mohamed Bazoum a exhorté, de vive voix, les lauréats à poursuivre leurs efforts, à donner encore plus qu’ils n’en ont donné jusque-là pour « faire plaisir à vos parents, pour faire plaisir à tous les Nigériens et pour faire en sorte que demain vous preniez les rennes de ce pays». Le Chef de l’Etat a souligné avec force que ces jeunes ont tous les droits absolument légitimes pour aspirer à être devant dans notre société et en être les dirigeants lorsqu’ils auront l’âge nécessaire à cet effet. C’est ce message galvanisant que le Président Bazoum a tenu à adresser à cette pépinière des jeunes promis au bel avenir, soutenant que leur ambition doit être celle d’être toujours et encore meilleurs. En sa qualité de premier parent d’élève du Niger, le Chef de l’Etat leur dit en guise de conseil: «Ne fléchissez surtout pas, ne décélérez pas. Mettez-vous la même pression, ayez la même fierté d’être premiers et d’être cités en  exemple. Faites-en le pari. Tenez bon et ne reculez pas en cours de route, avancez, foncez encore plus, donnez encore plus que vous n’avez donné jusqu’à présent. Vous serez l’élite, vous serez devant. Et vous aurez toutes les qualités pour être de bons dirigeants de notre société».

Aux parents d’élèves, le Président de la République leur dit «je vous félicite plus que les enfants parce qu’il a fallu que vous soyez là pour que nous ayons des enfants qui sont des modèles». Le Chef de l’Etat a aussi vivement félicité les encadreurs et enseignants tout en leur demandant de persévérer, d’être présents dans les débats que les autorités vont engager à partir de la rentrée prochaine pour frayer le chemin qu’il faut en vue de construire un système éducatif viable et fiable. Pour lui, «construire un système éducatif et en faire quelque chose de performant est la chose la plus difficile. Enseigner est extrêmement difficile, enseigner bien est très difficile» insiste-t-il. «Et  donc, c’est sur vous que je compterai», a dit le Chef de l’Etat, aux enseignants et encadreurs qui jouent un rôle majeur dans le projet qu’il a en vue de changer l’école nigérienne, de la transformer et de faire en sorte qu’elle puisse donner «les produits que nous, nous avions été d’une école à une certaine époque».

Le président de la République a conclu son adresse en soulignant tout son optimisme, son volontarisme et sa détermination pour la réussite des réformes du système éducatif. A l’adresse de la fondation Noor de la Première dame Mme Hadiza Bazoum qui a pris le relai de la fondation Guri, le Chef de l’Etat lui a rendu hommage pour avoir maintenu le principe du prix de l’Excellence et du Mérite que Mme Aissata Issoufou a instauré il y a de cela dix ans pour promouvoir les vertus du travail, créer l’émulation autour de certaines valeurs.

 Zabeirou Moussa(onep)