Cérémonie de remise du prix E-takara 2021 du Président de la République : Le Chef de l’État prime la startup de l’année et encourage l’entrepreneuriat numérique

Société

Le Président de la République, Chef de l’État SE Mohamed Bazoum a reçu, hier dans l’après-midi, au palais de la présidence, les lauréats du concours de projets numériques ‘’E-takara’’. Après une série de présentations des meilleures startups, le Chef de l’État a procédé à la remise du premier prix dit «Prix du Président de la République» d’une valeur de 20.000.000 FCFA au geek de l’année, le promoteur de la startup Direct-Resto, M. Tahirou Hama Djibo. Par la même occasion, le lauréat du prix Union Européenne de la catégorie juniore a présenté son prix au Chef de l’Etat. La cérémonie s’est déroulée en présence notamment du Directeur général de l’Agence nationale pour la société de l’information (ANSI), des responsables des centres incubateurs, et des anciens lauréats E-takara.

En honorant la traditionnelle remise des prix, le Président, Mohamed Bazoum encourage l’entrepreneuriat numérique au Niger que l’ANSI est en train de booster depuis 2017, à travers l’organisation du concours national E-takara. En effet, chaque année, dans chacune des huit régions de notre pays, les jeunes sont appelés à proposer des idées ou des projets innovants à caractère digital. Après présélection, les organisateurs de la compétition trient sur la base de la pertinence, de la faisabilité et de l’innovation, les meilleurs projets afin de les primer et les accompagner en incubation d’un an. En plus du Prix du Président de la République, il y’a, entre autres, le prix du Président de l’Assemblée Nationale, le prix du Premier ministre, le prix du meilleur projet féminin, le prix du public, etc. Depuis 2019, le concours s’est ouvert à une deuxième catégorie (Junior) pour les plus jeunes.

«Direct-Resto est une plateforme technologique qui met en relation les consommateurs, c’est-à-dire vous et moi, et une liste de sélection des restaurants et fast-foods, en garantissant un certain niveau de qualité et d’hygiène», indique le porteur du projet primé par le Président de la République. M. Tahirou Hama Djibo explique que pour bénéficier du service de sa plateforme, il suffit d’abord de télécharger l’application. Une fois installée sur son smartphone, l’intéressé a accès à la liste des restaurants ainsi que leurs menus respectifs. Après commande, la personne est géo localisée et reçoit la livraison, avec la possibilité de suivre le livreur sur la carte. «Direct Resto est en train d’évoluer. Bientôt, nous allons intégrer des supers marchés. Ce qui va permettre aux utilisateurs de faire des achats sans se déplacer. Nous allons aussi lancer ce que nous appelons Commandes Internationales qui consisteront à ce que la personne puisse, depuis n’importe quel pays au monde, se connecter et faire des commandes pour ses proches, qu’ils soient à Niamey, à Zinder, ou encore au village», a-t-il ajouté, soulignant le potentiel financier important de sa plateforme.

«Le président de la République, Chef de l’Etat l’a dit, nous sommes un pays qui regorge de talents, un pays où si la possibilité est donnée à nos jeunes, que ce soit les plus jeunes, comme dans le cadre de E-takara junior ou les moins jeunes à l’image des lauréats de la catégorie séniore, nous en serons éblouis», a confié le directeur général de l’ANSI, M. Ibrahima Guimba Saidou. Au regard des types et de la qualité des projets innovants des lauréats 2021, le directeur de l’ANSI s’est réjoui de la prouesse de la jeunesse nigérienne. Lesdits projets sont surtout axés dans le domaine de l’éducation, celui de la santé et bien d’autres, en droite ligne avec l’agenda du président de la République. «Le président a encouragé toutes les parties prenantes, à commencer par les candidats, à s’investir. Il a promis de mettre tout en œuvre, pour que ces projets soient accompagnés et surtout pour qu’on puisse créer un environnement encore beaucoup plus favorable», a-t-il expliqué, convaincu de l’existence des talents et de l’ingéniosité à valoriser.

Après quatre années, le concours est cependant appelé à s’améliorer, notamment dans l’aspect suivi des projets, de l’incubation jusqu’à leur réalisation, afin que l’entreprenariat des jeunes soit une réalité plus concrète. «Il y’a des progrès à faire, le président de la République et le gouvernement, bien entendu, sont entièrement derrière cette initiative. La balle est dans notre camp maintenant, à nous de ne pas faire en sorte que l’espoir placé en nous soit vain. Et tous les organisateurs: ANSI, CIPMEN, Maison de l’Entreprise, Agence Mougani et les partenaires, nous devons redoubler d’efforts», reconnait M. Ibrahima Guimba Saidou.

En effet, les prix sont sensés permettre aux lauréats de développer leurs projets. «Ce sont des montants qui sont

très conséquents. Les 20.000.000FCFA ne sont pas remis en espèces immédiatement au promoteur, pour éviter une mauvaise utilisation. Le principe d’E-takara est que les ressources soient mises dans un compte créé à double signature pour tout décaissement. Il y’a la signature du porteur de projet et la nôtre. Nous prenons les dispositions pour que les ressources ne soient pas mal utilisées. Il y’a un contrat qui est signé avec l’incubateur CIPMEN, afin qu’au courant de l’année, un travail soit fait et validé par nous tous et au fil des étapes, les ressources sont mises à la disposition», a précisé le directeur général de l’ANSI.

 Ismaël Chékaré(Onep)