Cérémonie de triomphe de la 16ème promotion de l’EFOFAN : 71 officiers dont 56 Nigériens prêts à servir pour la paix et la sécurité

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de la défense nationale, M. Alkassoum Indatou, a présidé, hier matin à Tondibiah, la cérémonie solennelle de triomphe de la 16ème promotion d’élèves officiers d’active, dénommée promotion Capitaine Habiboulaye Zakaria Karimoune. L’événement qui s’est déroulé notamment en présence du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, et du Chef d’Etat-major des armées ainsi que des hauts responsables des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) marque la fin d’un cycle de deux années de formation et la remise des galons de sous-lieutenant à 71 Elèves Officiers de la promotion composée de  56 nigériens dont une fille et 15 venus du Cameroun, de la Centrafrique, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Sénégal, du Tchad et du Togo.

Cette promotion d’une moyenne d’âge de 26 ans, a intégré I‘Ecole de formation des Officiers des Forces armées Nigériennes (EFOFAN) le 4 octobre 2019. Au bout d’une formation axée sur les volets militaire, physique-sportif, moral et renforcement du caractère, les élèves viennent ainsi de porter leurs premières épaulettes qui, pour eux, symbolise le poids du devoir et la farouche responsabilité reposant désormais en permanence sur leurs épaules, à titre de meneurs d’hommes résilients et efficaces au combat. Sous une pluie battante, en présence de leurs parents, amis et proches venus nombreux, le moment était plein d’émotion, dans une ambiance rythmée des traditionnels honneurs militaires, pour les jeunes officiers qui intègrent solennellement nos forces armées dans le contexte complexe de la lutte contre le terrorisme.

Dans son adresse à cette occasion, le Commandant de l’EFOFAN, le Colonel Abdoulkadri Amadou Daouda, a rappelé aux récipiendaires qu’être officier n’est pas qu’un métier. « C’est aussi et surtout un choix de vie, un choix qui exige d’être constamment au service de la mission et de ses subordonnés, au rythme d’ailleurs du code d’honneur et des valeurs de notre école », leur a-t-il lancé avant qu’ils répètent après lui le slogan « patrie-loyauté-sacrifice ». Il ajoute qu’un officier est un chef vers lequel tous les regards se tournent dans les moments difficiles et la particularité du métier lui exige l’aptitude de rester serein, épanoui et rayonnant dans des milieux aussi hostiles, rustiques que déstabilisants. C’est essentiellement dans le cadre de cette responsabilité farouche de meneur d’hommes au combat que les jeunes officiers prêteront le serment, peu après, devant Dieu et devant les hommes, « de servir avec honneur et fidélité et d’être fiers d’appartenir à cette catégorie privilégiée de citoyens capables de servir jusqu’au sacrifice suprême », a indiqué le ColonelAbdoulkadri Amadou Daouda. Il souligne que sur les théâtres des opérations, les officiers sont appelés à être décisifs et prompts, disant qu’ils n’auront pas « le droit de ne pas pouvoir et encore moins celui de ne pas savoir », puisque l’école leur a donné les outils fondamentaux nécessaires.

A l’entame de son discours, le ministre de la Défense nationale, M. Alkassoum Indatou a transmis au Chef d’Etat-major des Armées, au Commandant de l’Ecole ainsi qu’à tout le personnel d’encadrement de l’EFOFAN, les sincères félicitations de SE Mohamed Bazoum, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, pour tous les efforts déployés dans le cadre de la formation initiale des Officiers, assurée avec dévouement, afin de disposer de chefs militaires compétents. « En effet, c’est au sein de cette Ecole que le métier d’officier, l’art d’être chef, et ses indissociables valeurs intemporelles d’honneur, de patriotisme, de courage et de discipline sont inculquées à ceux qui se destinent à la défense obstinée du territoire et à la protection résolue du Peuple Nigérien », a soutenu le ministre Alkassoum Indatou qui réitère la ferme volonté du gouvernement à poursuivre les efforts d’investissements pour améliorer davantage le cadre de vie et de travail du militaire.

A titre d’opérations dans lesquelles pourraient être déployés les nouveaux sous-officiers, le ministre a cité Almahaou, Saki 2, Fassa et Yarti dans la Région de Tillabéri; Damissa dans la Région de Dosso; Shara dans la Région de Tahoua; Faraouta Boushia dans la Région de Maradi; la FMM en Secteur 4 dans la région de Diffa. A cet effet, il les appelle à faire preuve de compétence et de discipline.

Le ministre de la Défense nationale les a exhortés, enfin, à faire preuve de courage, d’abnégation, de sacrifice et de professionnalisme aux côtés des autres Forces de Défense et de Sécurité pour le triomphe de la paix et de la quiétude sociale.

Par Ismaël Chékaré(onep)