Deuxième match du MENA au Tournoi de Noukchott (Niger – Libye) : Le MENA s’incline face aux Chevaliers de la Méditerranée 1-2

Sport

Pour le compte de son deuxième match au tournoi international des matchs amicaux de Nouakchott, l’équipe nationale du Niger le MENA a joué contre l’équipe de la Libye, les Chevaliers de la Méditerranée. Cette rencontre s’est déroulée devant un public mauritanien, composé des officiels, notamment, l’Ambassadeur de la Libye à Nouakchott, les membres du comité exécutif de la Fédération Mauritanienne de Football et la délégation qui accompagne le MENA national dans ce déplacement. Comme au premier match, l’on a noté également la mobilisation de la communauté Nigérienne à Nouakchott.

C’est une équipe du MENA remanié à 50% par rapport au 11 de départ de son premier match contre les Mambas, qui a débuté cette rencontre face à l’équipe libyenne. Certainement, le choix de l’entraineur national Jean Michel Cavali, se justifie par rapport à la nature du tournoi. C’est un tournoi initié dans le cadre des préparatifs des éliminatoires de la CAN Côte d’Ivoire 2023, en juin prochain. Ici pour Jean Michel Cavali il faut donner la chance à chacun des sélectionnés d’exprimer ses capacités et ses talents. «Tel est l’objectif des matchs de préparations des compétitions à venir», a appuyé le capitaine du MENA Youssouf Oumarou.

Dans l’ensemble la rencontre s’est très bien déroulée à la grande satisfaction de tous. Deux équipes moyennement jeunes qui ont donné un très beau spectacle au public, chacune dans son style de jeu, de plan tactique des entraineurs à respecter. En effet, les joueurs de Jean Michel Cavali ont essayé dans la première mi-temps de rester dans le choix tactique et celui des consignes reçus. C’est un système défensif à trois, un milieu offensif bien en place à quatre et une attaque à trois que le sélectionneur a mis en place face à cette équipe libyenne. Les libyens quant à eux ont opté pour le système 4-3-3 dont le choix du jeu est porté sur les longues balles sur les côtés.

Sur les onze de départ de cette rencontre, le choix de l’entraineur a porté sur le même gardien de but Naim, Abdoulaye Karim Doudou qui fait son retour, Junior Alpha Lambo, Koita Seydou, Hassane Adamou Amadou accompagné de certains anciens tels que Amadou Moutari, le Capitaine Youssou Oumarou, Diabaté, Daniel Sosah et les deux autres. Une première partie relativement équilibrée, mais légèrement dominée par les Libyens qui ont réussi à ouvrir le score à la 19ème minute de jeu. Un but sur coup-franc direct de la gauche vers la droite sur lequel le joueur numéro 7 Mohammed Salih Soulaha a marqué le but d’ouverture. Le MENA a tenté de revenir au score avant la fin de cette première partie sans succès. En effet, les joueurs se sont créés plusieurs occasions de but mais la précipitation des attaquants, la disponibilité et la vigilance du gardien libyen ont fait échouer toutes les tentatives nigériennes. C’est sur le score d’un but à zéro que les deux équipes ont été renvoyées à la pause par l’arbitre central, le Mauritanien Bouh Abdelaziz, qui a lui aussi beaucoup trébuché dans certaines de ces décisions en défaveur du Niger.

A la reprise Jean Michel Cavali a procédé à un changement avec l’entrée en jeu des cadres du MENA à savoir Adébayor Victorien Zakari, Mohamane Cissé, le jeune Abdel Rahim Allassane et Mahamadou Amadou Sab. La physionomie du match change et les Nigériens prennent le contrôle total du jeu, obligeant les Libyens à des fautes. Mais, sur une imprudence de la défense nigérienne, les Libyens ont sur une longue balle réussie à trouver leur attaquant. Sur une accélération, il a réussi à franchir la surface de réparation. A l’entrée de la surface de réparation, il tombe après un contact avec le défenseur et l’arbitre siffle un pénalty. Dans les 86 minutes de jeu, le capitaine de l’équipe Libyenne le numéro 10 Muaid Ellafi transforme le pénalty. Deux (2) buts à Zéro (0).

Les Nigériens n’ont pas lâché poussant les Libyens à des fautes dans leur camp. Les efforts du MENA se sont vus récompensés à la 90ème minute de jeux. Sabo obtient un penalty que Adebayor a transformé sans grande difficulté. Quelques instants auparavant, le même Adébayor a été mis en échec sur tous ses coup-francs par le gardien libyen qui est resté concentré sur l’ensemble des tentatives nigériennes. Les Nigériens ont aussi réussi à créer des occasions, mais comme à la première partie, les Nigériens ont créé des occasions qui pourraient justifier un penalty selon certains commentaires. Mais l’arbitre mauritanien n’a pas bronché. C’est sur ce score de 1-2 en faveur de la Libye que le match a pris fin.

Pour le capitaine du MENA, les objectifs sont atteints, car l’entraineur a réussi à tester sa sélection, parce qu’il lui faut voir tous les joueurs sur le terrain. Ce qui lui a permis de connaitre le niveau des joueurs surtout les jeunes qui viennent de rejoindre l’équipe A et certains anciens qui marquent leur retour dans la sélection. Sur les deux matchs l’équipe du MENA a enregistré des progrès a fait comprendre son capitane. «Vu le contenu du match, on devrait le gagner parce qu’on l’a dominé sur les ¾ mais nous n’avions pas su concrétiser nos occasions. Dans l’ensemble des rencontres nous avons fait des très bons matchs tests. On a grimpé en niveau parce que, par le  passé, où nous prenions beaucoup de buts dès la première mi-temps, maintenant l’équipe a appris à réagir et à se donner des occasions. Ce qui reste c’est de travailler maintenant pour le mois de juin et nous réitérons notre engagement de rendre le peuple nigérien fier à travers une nouvelle qualification à la CAN en Côte d’Ivoire. Nous avons un potentiel sur lequel il faut compter», a-t-il dit.

Il faut noter qu’après son premier match, le MENA a suivi deux séances d’entrainement le jeudi et le vendredi dans les après-midis. Lors de ces deux séances, l’entraineur a essayé de corriger les erreurs sur le premier match et d’enseigner d’autres stratégies et tactiques pour les prochaines rencontres. Hier dimanche, conformément au programme de son séjour, le MENA a suivi une séance d’entrainement au complexe Cheikha Ould Boidiya. L’équipe et la délégation qui l’accompagne quitteront Nouakchott le mercredi 30 mars 2022 dans la matinée à destination de Niamey avec escale à Istanbul. Les internationaux, rejoindront leurs clubs à partir du 31 mars conformément aux exigences de la FIFA.

Ali Maman(onep)Envoyé spécial