Dialogue intercommunautaire sur la paix et la cohésion sociale à Abala : Concertations pour la signature d’un accord de non-agression entre communautés

Société

Située à environ 245 km de Niamey, la localité d’Abala (Région de Tillabéry), accueille du 17 au 19 septembre 2022, un Forum Intercommunautaire pour la paix et la cohésion sociale. Le but de cette rencontre est non seulement de rapprocher les différentes communautés qui ont toujours cohabité ensemble, mais aussi de promouvoir la résolution pacifique des conflits, entre communautés, qu’ils soient ouverts ou latents. C’est le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Hamadou Adamou Souley qui a présidé l’ouverture du forum, en présence du gouverneur de la région de Tillabéry, des préfets de Filingué, d’Abala, des élus locaux, des chefs coutumiers et religieux, ainsi que de nombreux invités. Cette rencontre a été organisée à l’initiative de la Préfecture d’Abala, de l’OIM, du HCR et de l’UNODC.

Environ 139 chefs coutumiers et des leaders d’opinions de la zone prennent part à ces assises. Dans leurs allocutions d’accueil, le gouverneur de Tillabéry, le maire d’Abala et le représentant du Chef de canton du Kourfey ont tous salué la tenue d’une telle rencontre, dans une zone qui connait, depuis quelques années, une situation d’insécurité et de violences intercommunautaires. Les intervenants ont aussi saisi l’occasion pour remercier les autorités nationales dont le Président de la République SE. Mohamed Bazoum, pour les efforts qu’ils déploient dans le combat contre le terrorisme et pour la recherche de la paix et de la cohésion sociale.

Pour sa part, le ministre en charge de l’Intérieur a indiqué qu’il ne saurait avoir un quelconque développement sans la paix. M. Hamadou Adamou Souley, a invité les participants au forum à réfléchir et à proposer les solutions idoines pour que la paix et la cohésion sociale reviennent à Abala. «Nous attendons, qu’à l’issue des trois jours que dureront vos assises, des solutions pertinentes, acceptées par toutes les parties, afin que votre localité retrouve la paix, la sérénité et la cohésion sociale. Quant au gouvernement, il renforcera les moyens mis à la disposition des Forces de Défense pour l’accomplissement de leur mission de sécurisation et de protection des citoyens», a déclaré le ministre Adamou Souley tout en précisant que, la lutte contre l’insécurité et les bandits armés ne peut se faire sans l’assistance des populations. Il a, à ce titre, appelé à une franche collaboration entre la population et les FDS pour mettre hors d’état de nuire, tout individu ou groupe d’individus qui cherche à menacer la sécurité, la cohésion sociale et la paix.

Quant au Préfet du département d’Abala, M. Boubacar Oumarou, il a rappelé les objectifs assignés à ce forum. «Il s’agit de réunir tous les Chefs coutumiers des différentes communautés vivant dans le département d’Abala, à savoir les chefs de tribus peuls, les chefs de tribus touaregs, les chefs des villages administratifs et tous les leaders d’opinion pour échanger sur la paix et la cohésion sociale. Cette rencontre qui va durer trois jours s’annonce déjà sur de bons auspices au vu de la participation effective de tous les acteurs impliqués dans cette question. Au 3ème jour du forum,  nous procéderons à la signature d’un accord de non agression entre les différentes communautés par les chefs coutumiers. Nous pensons qu’au sortir de cette rencontre, la paix, la sécurité et la cohésion sociale vont être consolidées au niveau de notre département», a souligné M. Oumarou. Le Prefet d’Abala de préciser que, des gens seront responsabilisés, par zone et par communauté pour gérer et solutionner le problème qui interviendrait entre les communautés. «Je suis convaincus que tout cela va marcher et cela dans l’intérêt de tout le monde», a conclu Boubacar Oumarou.

Il faut noter qu’en marge dudit forum, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Hamadou Adamou Souley, a saisi l’occasion pour visiter la Direction départementale de la Police, l’Escadron de la Garde Nationale, la caserne de la Gendarmerie, qui abrite aussi les GAR-SI (Groupe d’Action Rapide, de Surveillance et d’Intervention), ainsi que les Préfectures d’Abala et de Filngué.

Mahamadou Diallo (onep), Envoyé spécial