Don d’équipement informatique et de machines à coudre par le PNUD à la FNPH : Renforcer les capacités des handicapés à se prendre en charge

Société

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme Initiative Spotlight, financée par l’Union européenne, le représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement au Niger (PNUD), M. Eloi Kouadio IV, a remis hier matin à Niamey, un don de matériel informatique et de machines à coudre à la Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées.  C’est la 2ème vice-présidente du bureau National des personnes Handicapées, Mme Kadidja Moumouni, qui a réceptionné ce don en présence de la représentante du ministère de la promotion de la femme et de la protection de l’enfant, ainsi que de plusieurs invités.      

Ce don composé d’équipement informatique et de machines à coudre vise à renforcer les capacités de 25 organisations membres de la Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées et ses 8 sections régionales.

En procédant à la remise, M. Eloi Kouadio IV a rappelé que L’initiative Spotlight est portée par un consortium de l’agence du système des Nations-Unies pour la mise en œuvre d’intervention génératrice de partages et aussi d’expression de solidarité à travers la mutualisation de leurs connaissances, compétences et des expériences en faveur des personnes les plus vulnérables.

« Le PNUD, conformément au mandat à lui assigné par le secrétariat des Nations unies, a l’obligation d’assurer la promotion d’un développement durable inclusif en ne laissant personnes de côté », a-t-il précisé.

Le représentant du PNUD a ajouté que la remise de cet équipement, dont le calibrage a été fait en fonction de l’expression des  besoins, constitue une étape essentielle dans les interventions du Programme des Nations unies pour le développement.

 « L’engagement et la détermination des membres de votre fédération nationale transcrite par la consistance substantielle du message qui nous a été adressé par votre Vice-présidente est le témoignage inspiré que nos interventions programmatiques se font dans un cadre qui sait écouter, entendre et transcrire en action concrète toutes les visions qui ont été déclinées au niveau des plans de développements du pays », a-t-il expliqué.

M. Eloi Kouadio IV a par la suite indiqué aux personnes handicapées, que ce don constitue un ensemble d’éléments qui devrait servir de levier pour mieux assurer les tâches et responsabilités qui sont les leurs afin d’arriver à une autonomisation effective porteuse d’espoir et d’expérience pour les plus défavorisés.

Pour sa part, la 2ème vice-présidente du bureau National des personnes Handicapées, elle a exprimé sa gratitude à l’endroit du projet Spotlight, de l’Union Européenne et de tous les partenaires pour les appuis au profit des filles et femmes handicapées au Niger.

« Ce matériel que nous avons sollicité et obtenu de Initiative Spotlight, entre dans le cadre de notre objectif commun, celui de renforcer l’ensemble de nos organisations membres, afin qu’elles soient en capacité de défendre et promouvoir plus efficacement l’égale jouissance de tous les droits de l’Homme et de toutes les libertés fondamentales par toutes les personnes handicapées en général, et en particulier les femmes et les enfants handicapés qui subissent beaucoup plus de discriminations, de violence et de maltraitance », a-t-elle dit .

Par ailleurs, Mme Kadidja Moumouni a ajouté que dans le cadre du renforcement de l’autonomisation des femmes et filles handicapées, « nous avons aussi reçu 7 machines à coudre électriques, 8 machines à broder électriques, 15 machines à coudre manuelles ainsi que plusieurs outillages, matières premières, fournitures et consommables de couture », a-t-elle relevé.

Pour Mme Kadidja Moumouni, ce matériel sera utilisé conformément à la volonté commune et profitera exclusivement aux organisations et aux filles et femmes handicapées. « Nous avons prévu de donner à chacune des 25 organisations membres et des 8 sections régionales de notre fédération, un kit informatique complet, et d’installé les machines à coudre et les matières d’œuvre dans chacune des régions d’intervention du projet pour la formation continue des femmes et filles handicapées qui le souhaitent aux fins de leur autonomisation », a indiqué la 2ème vice-présidente du bureau National des personnes Handicapées.

Par Yacine Hassane et Rachida Abdou Ibrahim (ASCN)