Entretien avec le président de la Croix-Rouge nigérienne : «La Croix-Rouge nigérienne et ses partenaires ont investi plus de 50 milliards de francs CFA au bénéfice des populations vulnérables ces quatre dernières années», déclare M. Bandiaré Ali

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La Croix-Rouge nigérienne a tenu, cette année, sa 11ème Assemblée Générale à Maradi. A cette occasion, d’importantes résolutions ont été adoptées par ladite instance. Aussi, le bureau présidé par M. Bandiaré Ali, a soumis à l’appréciation de l’Assemblé Générale le bilan des activités pour le compte du mandat passé. Dans cet entretien, le président de la Croix-Rouge nigérienne revient sur les points forts de ces assises et sur les nouvelles orientations de la structure.

Monsieur le président, votre organisation a tenu, du 26 au 27 Janvier 2022, son Assemblée Générale statutaire à Maradi. Quels sont les points inscrits à l’ordre du jour de ces assises?

Permettez-moi, au nom du Comité de Direction de la Croix-Rouge nigérienne de vous adresser mes sincères remerciements pour nous avoir donné cette opportunité d’informer le public sur les activités de notre organisation. Je saisis également cette occasion pour remercier le Gouverneur de la région de Maradi pour avoir présidé l’ouverture de nos assises. Mes remerciements et félicitations vont enfin au Comité régional Croix-Rouge de Maradi pour la réussite de l’organisation des travaux de notre réunion statutaire et pour la qualité de l’accueil réservé aux différentes délégations.

Conformément aux dispositions statutaires de la Croix-Rouge nigérienne, après chaque mandat effectif de quatre ans, il est procédé au renouvellement des structures de notre société nationale. Mais avant tout, il était un devoir pour nous de faire le bilan des activités mises en œuvre par notre instance. Il s’agit principalement des efforts que nous avons entrepris en faveur des populations vulnérables durant notre mandat qui vient de s’achever.

Monsieur le président vous avez parlé du bilan des activités de votre mandat. Quels sont les principaux aspects qu’il faut retenir ?

Il s’agit du bilan des activités réalisées conformément à la mise en œuvre de la vision de notre organisation. Il est important de rappeler que cette vision constitue un point de départ pour notre société nationale vers une structure humanitaire forte et capable de faire face aux nouveaux défis humanitaires actuels. Cette vision est ainsi bâtie sur quatre domaines prioritaires à savoir le renforcement et le développement des ressources humaines, la mobilisation des ressources financières internes, la poursuite de la construction et du développement des infrastructures et enfin, le renforcement et l’élargissement du partenariat par la diplomatie humanitaire. Ces axes constituent, à n’en point douter, l’ossature sur laquelle reposent, depuis un certain temps, toutes les actions humanitaires que la société nationale et ses partenaires du Mouvement sont en train de mettre en œuvre pour le développement des activités de la Croix-Rouge au Niger. Sur le plan du renforcement des capacités de la société nationale, 209 agents ont été recrutés ces quatre dernières années toutes catégories confondues tandis que d’autres sont actuellement en cours. Sur le plan de la mobilisation des ressources financières internes, des efforts indéniables ont été réalisés. Il s’agit des ressources générées par les établissements scolaires et autres prestations de service tant au niveau du Siège qu’à celui des branches. Cependant, des réformes en profondeur sont en cours qui nous permettront de mieux engendrer des ressources financières capables de prendre en charge certaines activités de souveraineté. Une stratégie de mobilisation des ressources financières est déjà en cours de réflexion pour permettre à la société nationale de mieux gérer et contrôler efficacement ses ressources. D’ores et déjà, une commission nationale chargée de la gestion, du suivi et de l’évaluation des activités génératrices de revenus (AGR) a été mise en place, en collaboration avec les partenaires du Mouvement.

S’agissant de la poursuite de la construction et du développement des infrastructures, la Croix-Rouge nigérienne peut s’enorgueillir d’être parmi les rares sociétés nationales africaines à disposer sur l’ensemble du pays des structures adéquates au niveau national, régional, département et communal. Cependant, le cap doit être maintenu et les efforts renforcés afin que les autres localités qui n’en disposent pas puissent en bénéficier. Dans le cadre du renforcement et de l’élargissement du partenariat, un travail remarquable a été réalisé à ce niveau. En effet, avec l’offensive diplomatique que nous avions engagée, plusieurs sociétés nationales se sont installées à nos côtés afin de nous aider à développer non seulement notre société nationale mais surtout de nous permettre à relever certains défis humanitaires auxquels notre pays fait face actuellement.

C’est le cas tout récemment des sociétés nationales d’Italie et de la Finlande qui sont déjà avec nous tandis que d’autres comme la Croix-Rouge canadienne et la Croix-Rouge américaine s’activent pour s’installer dans notre pays sans oublier la Croix-Rouge suédoise qui soutient la société nationale à travers un programme de quatre années sur la protection. En ce qui concerne la mise en œuvre des projets et programmes, la Croix-Rouge nigérienne et ses partenaires ont investi plus de 50 milliards de francs CFA au bénéfice des populations vulnérables ces quatre dernières années. Ce qui a permis d’améliorer considérablement leurs conditions de vie et d’existence. Dans le même ordre d’idées, plusieurs stratégies sectorielles ont d’ores et déjà été élaborées. Il s’agit des stratégies de communication, de premiers secours, de volontariat, de migration, de sécurité alimentaire et de gestion de catastrophes. D’autres sont actuellement en cours d’élaboration.

Monsieur le président, après ce bilan visiblement satisfaisant, quelles sont pour le mandat à venir les perspectives ou les ambitions que vous vous êtes fixées? 

En termes de perspectives, nous allons poursuivre la mise en œuvre de notre vision bâtie sur les quatre axes prioritaires que j’évoquais tantôt. Nous avons déjà engagé, avec nos partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge présents au Niger, des échanges sur la mise en commun des Services Finances, de la Logistique et de la Politique des Ressources Humaines afin d’aboutir à une vision commune et concertée des objectifs dans ces domaines. Par ailleurs, un département du Développement Organisationnel a été créé et sera renforcé afin de permettre à la société nationale de disposer d’un instrument institutionnel capable de l’aider à élaborer des documents techniques pour son fonctionnement.

Monsieur le président, avez-vous un message particulier à lancer ?

Je lance un appel à toutes les bonnes volontés pour qu’elles continuent à soutenir la Croix-Rouge nigérienne afin qu’elle puisse continuer elle aussi à assister les communautés vulnérables de notre pays.

Ali Maman(Onep)