Fin du championnat national du tennis de table et du Para-tennis de table : Niamey rafle les premières places dans toutes les catégories

Sport

La Directrice générale du Sport pour Tous au Ministère de la Jeunesse et du Sport, Mme Issaka Aissata, a présidé, le dimanche 4 septembre 2022 dans l’après-midi, la cérémonie de clôture du championnat national du tennis de table et du para-tennis de table à l’Académie des Arts Martiaux de Niamey. Quatre finales dont deux en dames et deux chez les hommes ont marqué la clôture de ce championnat. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont le président d’honneur de la Fédération Nigérienne du Tennis de Table, les membres du Bureau Exécutif du COSNI, les Responsables des Fédérations sœurs, les responsables de la fédération du sport pour handicapés et des responsables des ligues régionales.

Le public s’est mobilisé pour  assisté aux rencontres de haute facture. Ainsi, au terme desdites finales, le classement général donne un résultat salué par le président de la Fédération Nigérienne du Tennis, M. Doubou Mai Moussa qui, a souligné que, comme celle de 2021, l’édition de 2022 est inscrite sous le signe de l’inclusivité. En effet, toutes les régions ont pris part à ce tournoi avec des joueurs des deux catégories (handicapés et valides).

Ainsi, suite aux quatre finales, le classement général se présente ainsi ; chez les handicapés dames, première Fati Hamidou (Niamey I), deuxième Rachida Morou (Tillabéri) et troisième Mariama Mamane Sani (Diffa). Pour les hommes handicapés premier Omar Abdoulaye (Niamey I) ; deuxième Ousmane Moussa (Niamey II) et troisième Chamsoudine Mahamadou (Tahoua). Chez les personnes valides dames première Toukoudja Boukar (Niamey I) ; deuxième Nafissa Mohamed (Niamey III) et troisième Nadia Abora Dandano (Niamey II). Chez les hommes, le premier est M. Mahamadou Hadi Mounkaila (Niamey I) ; deuxième Mahamadou Charfadine (Niamey III) et troisième Boulher Hama (Niamey II).

Comme aux éditions précédentes, ce championnat a été un espace relationnel privilégié permettant le brassage, la consolidation de la paix et la solidarité entre frères nigériens. En outre, dans l’objectif de promouvoir l’inclusivité dans la discipline, le para tennis est inscrit dans toutes les compétitions organisées par la Fédération Nigérienne de Tennis de Table. Les compétitions de ce championnat sont ouvertes aux clubs de Niamey et à ceux de toutes les régions, ce qui a permis à un grand nombre de joueurs de s’exprimer.

«Nous profitons de cette occasion pour féliciter et encourager les dirigeants de structures régionales pour la participation de toutes les 8 régions dans les 2 formats: Olympique et Paralympique. Chers camarades présidents des ligues et des clubs, je vous exhorte à redoubler d’efforts pour accroitre le nombre de licenciés car c’est dans un grand réservoir de pratiquants que sortira un champion», a indiqué le président de la Fédération nigérienne de tennis de table.

M. Doubou Mai Moussa a saisi également cette opportunité pour remercier les membres du Bureau Exécutif de la Fédération Nigérienne du Tennis de Table qui s’investissent sans relâche malgré toutes les difficultés rencontrées dans l’organisation des différentes activités.

Le président Doubou Mai Moussa devait aussi faire un bilan à mis parcours des activités réalisées en 2022, par sa fédération. Il s’agit entre autres du lancement de la saison intervenu le 7 février 2022 avec notamment l’organisation des Tournois Opens dans les catégories senior, cadets et para tennis ; la participation des sélections nationales seniors hommes et dames aux championnats régionaux ouest africains du 19 au 21 mai 2022 à Lagos au Nigeria ; l’organisation d’un camp d’entrainement des jeunes joueurs du 18 au 19 juin 2022 dans le but de présélectionner 30 jeunes filles et garçons qui sont soumis à un entrainement régulier ; l’organisation de la 2ème édition de la Coupe du président d’honneur en juniors, couplé aussi avec 3 tournois opens en senior du 30 au 31 juillet dernier et enfin la tenue de l’édition 2022 du championnat national. Pour boucler l’année, la fédération prévoit en termes de perspectives, un programme de deux stages de formation des entraineurs des 8 régions et des arbitres fédéraux.

 Ali Maman(onep)