Inauguration d’une deuxième Agence BAGRI à la rive droite : La nigérienne du financement agricole encore plus près des paysans

Société

Une deuxième agence de la Banque Agricole du Niger (BAGRI) a ouvert ses guichets, hier matin, à Harobanda (rive droite) de Niamey, en plus de celui installée dans l’enceinte de l’Université Abdou Moumouni. C’est à travers une cérémonie à la fois sobre et solennelle que, le Directeur Général de la BAGRI et la 1ère Vice maire de l’arrondissement communal Niamey V ont procédé à la coupure de ruban consacrant l’inauguration de l’immeuble R+1 moderne, érigé au quartier Gaweye, entre le Rond-point Harobanda et le deuxième pont.

Avec cette 25ème agence dans le pays, la nigérienne du financement agro-sylvo pastoral née, il y’a un peu plus de 10 ans, suite à la faillite de la Caisse Nationale de Crédit Agricole, renforce son maillage territorial et se rapproche encore plus de ses cibles que sont les producteurs, afin de mieux assumer son rôle. Il faut noter que la BAGRI est présente à la rive droite, zone bien connue pour son fort potentiel d’irrigations, à travers l’agence du campus. «Nos clients, producteurs de Harobanda ont émis le vœu d’avoir une deuxième agence dans cette zone si vaste, pour leur permettre davantage l’accès à nos services financiers qui leur sont essentiellement dédiés», a indiqué le Directeur Général de la Banque Agricole du Niger, M. Maman Lawal Mossi.

En effet, l’agence Gaweye offre un cadre moderne, beaucoup plus spacieux, adapté, et sans contrainte. «Tout le monde est la bienvenue, les anciens clients y compris. Les producteurs, c’est leur banque, c’est leur agence», assure le Directeur Général de la BAGRI, entouré par ses collaborateurs.

Au nom du maire de la Commune V empêché, et au nom de la population de la rive droite, la 1ère Vice maire, Mme Baba Zeinabou Karimou a apprécié à juste titre ce déploiement de la BAGRI qui traduit l’intérêt réel de la banque à accompagner de plus près les producteurs. Elle fonde espoir que, ces derniers tireront profit de cette proximité. «Qui parle de BAGRI, parle de financement axé sur l’agriculture dont notre commune dispose d’un important potentiel», a-t-elle soutenu. La 1ère Vice-maire a suggéré de créer les conditions d’une «franche collaboration» entre la banque et la municipalité. 

A l’occasion de cette cérémonie d’inauguration, la BAGRI a offert un don de deux lots d’intrants médicaux d’une valeur globale d’environ 4.375.000FCFA au profit du Centre de Santé Intégré (CSI) et de la maternité de Gaweye.

La BAGRI, première banque dans l’espace UEMOA hors BOAD à avoir obtenu du Conseil d’Administration du Fonds Vert, un financement pour une enveloppe de 10 millions de dollars en faveur des producteurs nigériens, ambitionne d’accroitre le volume des financements du secteur agricole. Et la proximité vis-à-vis des paysans en est un paramètre clé.

Ismaël Chékaré(onep)