Journée du Conseil national de la recherche agronomique (CNRA) : Des résultats probants et un élan décisif de la recherche agronomique

Société

La 3ème édition de la journée du Conseil national de la recherche agronomique (CNRA) a été lancée hier matin sous les auspices du Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou. Ce cadre a permis aux différentes structures de recherche, de présenter au public des technologies éprouvées des filières agro-sylvo-pastorales et halieutiques. C’est le ministre de l’Agriculture, Dr. Alambedji Abba Issa, qui a procédé au lancement de la journée en présence du gouverneur de la région de Niamey, M. Oudou Ambouka et de plusieurs invités.

Pour le ministre de l’Agriculture, cette journée revêt une signification profonde au regard des objectifs en matière de mise en œuvre de la stratégie de sécurité alimentaire et nutritionnelle et développement agricole durables. En effet a dit Dr. Alambedji Abba Issa, la recherche scientifique, en général, et la recherche agronomique,  en particulier, constitue pour tous les pays du monde, un impératif stratégique. Et, elle l’est singulièrement pour le Niger où l’agriculture demeure, avec l’élevage, l’un des moteurs du développement économique et social. C’est pourquoi, le ministre a souligné avec force l’intérêt qu’accorde le gouvernement à la question de la recherche agronomique comme vecteur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Dr. Alambedji Abba Issa a fait savoir que, les chercheurs nigériens ont réalisé un travail d’une importance vitale dans les laboratoires universitaires, dans les centres d’étude et de recherches agricoles. «Aujourd’hui, des milliers de producteurs ont bénéficié des technologies et des innovations réalisées par la recherche. Ce qui leur a permis d’accroître les rendements et les productions agro-sylvo-pastorale et halieutique et aussi, de tirer de plus en plus des productions avec de moins en moins d’espace et une parfaite maitrise d’eau», s’est-il réjoui. Cependant, a-t-il déploré, force est de reconnaitre qu’en dépit des innovations et progrès enregistrés dans la recherche agronomique, le Niger peine à assurer sa sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le pays se trouve ainsi confronté, de manière récurrente, à la problématique de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Toutefois, a précisé le ministre Alambedji, le Niger s’est engagé afin que les sous-secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement continuent à être les leviers du développement économique et social du pays. A cet effet, l’un des actes concrets a consisté à redynamiser le système national de la recherche agronomique. En effet, par cette réforme, le gouvernement veut désormais l’émergence d’une recherche agronomique visible et lisible avec des résultats qui vont permettre de transformer le monde rural.

Ainsi, le conseil est un outil de mise en œuvre de l’initiative 3N aux cotés du Fonds d’Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN) et de l’Agence de Promotion du Conseil Agricole (APCA). Et son Secrétariat permanent constitue une instance suprême de décision. D’après le ministre de l’Agriculture, l’objectif de cette réforme est d’engager une transformation globale dans la pratique de la recherche agricole et de développer des partenariats. «Le Conseil national de la recherche agronomique devra être cet instrument novateur de redynamisation de la recherche agronomique telle que nous la voulons aujourd’hui pour le Niger», a –t-il souligné. Et Dr. Alambedji Abba Issa d’ajouté «je veillerais personnellement à ce qu’une attention toute particulière lui soit accordée à travers la mise à disposition, des moyens humains, matériels et financiers conséquents». Le ministre de l’Agriculture a, enfin, invité les différents départements ministériels concernés par la recherche agronomique à travailler en synergie et de veiller à ce que la recherche agronomique soit véritablement au cœur de la mise en œuvre de l’initiative 3N.

En amont au moment du lancement, les invités ont suivi un film documentaire sur le CNRA, ses grands projets de recherche et les résultats obtenus. Notons également que la cérémonie a été suivie d’une visite des stands où le Chef du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou a constaté le niveau d’avancement des chercheurs nigériens. Le Premier ministre a aussi apprécié la qualité de la recherche agronomique.

Rahila Tagou(onep)