L’air du temps : Barbarie aveugle et gratuite

L'air du temps

Les récents événements survenus sur les frontières de notre pays avec le Burkina Faso, et de l’autre côté, au Mali, sont d’une telle gravité qu’on ne saurait les occulter. L’attaque de mercredi dernier aux environs de la localité de Pételkoli, sur l’axe Dori-Téra, au cours de laquelle des paisibles citoyens voyageant à bord d’un bus de transport passagers ont été froidement abattus, porte en elle toute la charge de la barbarie aveugle. Quelques jours auparavant, sur la même route, un autre bus de transport voyageurs s’est littéralement désintégré en sautant sur un engin explosif improvisé tendu par des ‘’zombies’’ assoiffés de sang. 

De l’autre côté, au Mali, à la lisière de la frontière avec le Niger, l’heure est encore à la détresse et au désarroi dans toute la zone de Ménaka où une horde de terroristes a perpétré un massacre systématique des populations civiles, n’épargnant même pas les femmes et les enfants, pour un sombre bilan de plusieurs dizaines de vies gratuitement anéanties. Et à chaque fois, les assaillants ont lâchement fui pour se fondre dans la nature, sans le moindre remords, ;les mains souillées de sang d’innocents !…

Devant de tels carnages, ce sont toujours les mêmes questions qui ressurgissent. Mais enfin, que veulent-ils, ces gens qui tuent sans logique ni discernement ! Qui sont-ils, d’où sortent-ils, sont-ils vraiment de la race des humains, descendants d’Adam et d’Eve ?

Hélas !, personne (ni même les auteurs de ces actes) ne peut nous édifier, aujourd’hui sur le motif réel de toutes ces tueries. Saurait-t-il d’ailleurs y en avoir ? Car, rien véritablement ne saurait justifier un tel degré de violence gratuite à l’égard de son prochain, de surcroit couvert par la candeur de l’innocence.

Absolument rien, même le fameux prétexte de la défense de la cause djihadiste que les terroristes tentent de nous faire gober, ne tient plus. Pour la simple raison que ces derniers agissent en piétinant royalement les règles et les préceptes sacro-saints du Saint Coran, sachant que l’Islam, religion de paix et de tolérance, proscrit et punit tout acte d’homicide, à plus forte raison le meurtre d’une personne innocente que vous ne connaissez ni d’Adam ni d’Eve.

Assane Soumana(onep)