L’air du temps : En avant pour un Niger qui gagne !

L'air du temps

A l’allure où vont les choses, on peut parier que, dans peu de temps, le nom de notre pays le Niger ne sera plus confondu à celui de notre grand voisin du Sud, le Nigeria. Il se trouve que, ces dernières années, notre pays gagne de plus en plus en notoriété, dans le concert des nations, tant sur le plan diplomatique qu’à travers les compétitions internationales où des jeunes talents s’affirment davantage. Nous en voulons pour preuve les derniers exploits réalisés par des Nigériens rien qu’au courant du mois d’août dernier.

Ainsi, tandis que le lundi 29 août 2022, notre compatriote Seidik Abba honorait le Niger dans le domaine du journalisme en s’arrogeant le trophée du ‘’Média Leadership Award’’, décerné, depuis Bruxelles, en Belgique, par le Rebrainding Africa Forum, le lendemain, mardi 30 août, Mlle Aminatou Seyni, notre grande révélation sportive de l’année, brandissait les couleurs nationales, en bonne place sur le podium, en se classant 2ème à la finale 1 du 200m, lors du meeting de l’athlétisme de Lucerne en Suisse. Avant cet exploit, en juillet 2022, la médaillée d’argent aux championnats d’Afrique de Saint-Pierre, s’était encore illustrée au Championnat du Monde d’athlétisme d’Oregon, aux USA, en se qualifiant pour la finale des 200m devant la jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce. Et la légende continue pour la ‘’Gazelle du Niger’’…

Sur un tout autre plan, celui du savoir et de l’intellect, Mlle Harouna Koché Mariam, championne de Mathématiques, représentait vaillamment le Niger à la grande finale des 36ème Jeux Mathématiques et Logiques, du 26 au 27 août 2022, à l’Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse. Un autre motif réel de fierté nationale !

Toujours dans le registre du savoir, un autre jeune talent, Obaid Allah Abu Bakar honorait l’image du  Niger, le 14 août à Dar Es-Salam (Tanzanie), en recevant le premier prix dans la catégorie mémorisation de l’intégralité du Saint Coran, avec la récitation selon les autres lectures. C’était à l’issue de la finale de la 3ème édition du concours de mémorisation, de récitation et de psalmodie du Saint Coran organisé par la Fondation Mohammed VI mettant en compétition des oulémas africains.  Auparavant, au mois d’avril 2022, un autre compatriote, M. Ango Aboubacar, arrachait le 2ème Prix de la 16è édition du concours sous-régional de lecture du Coran, à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Sachant que la jeunesse nigérienne a un incroyable talent, ce dans presque tous les domaines, il ne nous reste plus qu’à faire confiance à nos jeunes talents, à les encourager et à les promouvoir, pour en faire des véritables porte-flambeaux de notre pays dans les rencontres des Nations.

Et en avant pour un Niger qui gagne !

Assane Soumana(onep)